Agevillage

Région parisienne : ouverture du procès de maison de retraite mouroir

Vraie-fausse maison de retraite


Partager :

Ce lundi 28 juin 2004 s'ouvre le procès de l'ancienne résidence service médicalisée la Caravelle à Mée-sur-Seine (Seine-et-Marne), selon Le Parisien daté de ce lundi.Décès, mauvais traitements, défauts de soins ... quarante trois personnes chez les parties civiles vont témoigner de leurs souffrances et de celles deleurs proches au tribunal correctionnel de Melun.Selon Le Parisien : neuf prévenus sont poursuivis pour homicide involontaire, délaissement de personnes âgées, non-assistance à personnes en péril, violences volontaires sur personnes vulnérables. Parmi eux, trois médecins et les directeurs des deux résidencesCes structures n'avaient pas le statut de maisons de retraite mais de résidences en copropriété où les personnes achetaient ou louaient leur appartement et payaient en plus pour leur repas et les soinsLe procureur Serge Dintroz précise au Parisien : "Ces maisons étaient non médicalisées contrairement à ce qu'affirmaient les publicités mensongères qui ont entrainé des dérapages.Le procès va durer quinze jours.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

jacky14

24/11/2009 22:11

j'ai connu deauville


Superbe idée à l'origine, très belle établissement, en tout cas sur Deauville. J'ai bien connu en temps que bénévole et en peu de temps c'est devenu une résidence de grabataires. Pour corriger les dires du dessus, Il y avait bien médecin, infirmières sur place, mais des gens qui empochaient et ne daignaient venir en gros que 5 minutes par semaines voir par mois pour donner des ordonnances à des patients qu'ils n'avaient jamais vu. Le logement du médecin était luxueux et sur place. Autre observation, de nombreuses familles n'ont jamais eu d'état d'âme pour placer leur proche et profiter de leur maison de vacance (de leur père ou mère) sans jamais s'assurer du confort de leur parent. La monstruosité envers les personnes âgées peut avoir plusieurs visage, la pis est à mes yeux, la famille.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -