Agevillage

Prix de l'observatoire des retraites

Les paradoxes du passage à la retraite


Partager :

Nadia Pitten, 40 ans, est la lauréate "coup de coeur" du Prix de l'Observatoire des retraites 2003. Apartir de la situation de son père qui avait préparé sa retraite mais aprèsquelques semaines consultait régulièrement son médecin, elle a généralisé sa réflexion sur ce passage douloureux.

Pourquoi ce passage attendu est-il vécu douloureusement?

Nadia Pitten a réalisé des entretiens exploratoires pour comprendre ces faits :

  • l'évolution des suicides pour les 65 ans et plus ;
  • l'ennui, la solitude provoqués par la fin du travail ;
  • le traumatisme, la dépression
  • Ces entretiens ont montré qu'à la perte de statut liée au travail, était liée la perte des relations professionnelles, la perte des liens sociaux.Le rite du pot de départ,selon le groupe interrogé, semble important "pour permettre au futur retraité, selon le groupe interrogé, de passer une étape du passage à la retraite, d'être plus fort".Le rite correspond à un besoin : donner du sens à la vie sociale.Mais selon Nadia Pitten, il va s'agir maintenant d'élaborer des projets d'actions spécifiques aux difficultés de chacun, en particulier le quotidien des retraités en difficulté.

    L'Observatoire des retraites

    Coordonnées :16-18, rue Jules César75012 paris.Tel. 01 71 72 16 53Fax. 01 44 67 61 46site Internet : www.observatoire-retraites.org



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -