Union nationale ADMR depuis 1999, présidente de la Fédération ADMR de l'Isère et présidente de l'association locale ADMR de St Geoire en Valdaine.'>

Agevillage

Chronique ADMR - VAE : la professionnalisation en marche

La formation tout au long de la vie : une révolution


Partager :

Ce fut à l’époque une véritable révolution culturelle, dans le droit fil dela reconnaissance de « formation tout au long de la vie ». Avec ces réformes, le métier d’auxiliaire de vie sociale s’est retrouvé du jour au lendemain en position de pionnier … S’il était difficile, lors de sa mise en place, d’estimer quel serait l’impact de la VAE sur la professionnalisation, pour autant employeurs et salariés y portaient de grands espoirs, y voyant un moyen de remiser à jamais l’image de « petits boulots » qui collait encore trop à ces métiers de l’aide à domicile.

Premier bilan optimiste

Deux ans plus tard, ce sont déjà 6000 personnes qui ont suivi une démarche de VAE dans toutes ses étapes jusqu’à l’entretien avec un jury. Un tiers d’entre eux, soit 2000 personnes ont obtenu leur DEAVS en totalité. Un taux bien supérieur à celui de l’expérimentation lancée en 2002 qui était de 24%.Ces diplômés issus de l’expérience s’ajoutent à ceux qui suivent un cursus de formation. S’y ajouteront au fur et à mesure, ceux qui obtiendront sur plusieurs années (au maximum 5 ans) les 11 modules du DEAVS

Le secret : accompagner le salarié

Le secret de cette réussite s’explique d’abord par l’investissement qui a été fait autour de l’accompagnement du salarié. Il est en effet fondamental de l’épauler pour finaliser son dossier, d’être accompagné dans sa démarche de reconnaissance et de repérage de ses compétences, mais aussi soutenu et motivé pour poursuivre dans cette voie de professionnalisation quand survient le découragement.Dans l’aide à domicile, les employeurs ont massivement soutenu ces démarches de VAE en finançant les accompagnements des salariés sur leur plan de formation. Les centres de formation ont aussi su s’adapter à cette nouvelle mission. A l’ADMR, les bénévoles des associations locales, toujours à l’écoute des salariés qui ont choisi d’entrer dans cette démarche, les ont soutenu et aidé tout au long de leur démarche de VAE, avant, pendant et après l’accompagnement effectué par les centres de formation. Les échanges que peuvent avoir les salariés avec les bénévoles sont précieux pour redonner confiance.Il nous faut rester vigilant cependant. De nombreux efforts doivent être accomplis pour que les jurys puissent exercer leur responsabilité souveraine : les membres du jury, parmi lesquels des professionnels salariés et des employeurs, doivent pouvoir bénéficier d’une préparation à leur mission. Par ailleurs, la prise en charge actuellement prévue doit davantage tenir compte du temps passé et des frais de déplacements engagés.Mais ces résultats très concrets sont encourageants, et donnent aussi tout son sens à la démarche de professionnalisation dans laquelle le secteur s’est engagé, mais aussi à la notion de formation tout au long de la vie.Vous souhaitez réagir à cette chronique : Contactez-nous.Pour information, les adhérents du réseau ADMR peuvent bénéficier d’une offre d’abonnement aux articles réservés d’Agevillagepro à –40 % !!



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -