Agevillage

Responsabilité des directeurs : la Fnadepa réagit aux propos de Philippe Douste-Blasy

Climatisation, raffraîchissement


Partager :

Claudy Jarry, président de la FNADEPA, a écrit le 5 juillet dernier au ministre de la santé, réagissant aux propos qu'il a tenu lors de l'émission Capital sur M6 le 20 juin 2004.Concernant l'équipement obligatoire des maisons de retraite en prévention d'une nouvelle canicule, le ministre avait précisé que "Chaque directeur serait noté en fonction de ses résultats.La parole de l'Etat doit être respectée ; on pourra retirer l'agrément d'une maison de retraite, prononcer une interdiction de diriger, puisque la circulaire (du 5 mai) est impérative."La FNADEPA s'étonne de ce pouvoir de notation "puisque les établissements n'ont pas de lien hiérarchique avec le ministère".Par ailleurs l'interdiction de gérer relève du Code Pénal et s'applique essentiellement au cas de fonctionnements sans autorisation.Quant à la circulaire "canicule", elle a un "caractère impératif mais prévoit une liberté de choix entre le rafraîchissement de l'air et l'équipement en climatiseurs. Les personnes âgées doivent pouvoir "être accueillies dans des locaux suffisamment frais (les actions correspondantes doivent être entreprises).La Fnadepa souligne que "i>parce que la circulaire ne s'appliquait pas à tous les établissements, l'Etat a débloqué une enveloppe supplémentaire pour subventionner la climatisation et permettre le recrutement de personnel saisonnier."



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -