Agevillage

La Chirurgie en crise

Les chirurgiens hospitaliersse mobilisent à leur tour


Partager :

Sous le nom de "Chirurgie Hôpital France" (CHF), plusieurs organisations institutionnelles et syndicales hospitalières se sontregroupées mercredi 28 juin en un "rassemblement de défense et de promotion dela chirurgie aujourd'hui menacée", indique le communiqué commun qui réclame unvéritable « Plan chirurgie »Ce groupe rassemble des organisations institutionnelles hospitalières (la FHF,les conférences de directeurs et de présidents de commission médicales), des syndicats de praticiens hospitaliers (Snam, INPH, CMH), l'ISNCCA (inter-syndicatdes chefs de clinique assistants) et l'UCCSF (syndicat de spécialistes libéraux et hospitaliers).Le CHF annonce que "dans le cadre de la mobilisation prévue début septembre" par les quelques 3.000 chirurgiens libéraux, prêts à déserter les blocs et à « s’exiler » en Angleterre pendant les premiers jours de septembre, il « organisera une journée d'action dans les hôpitaux français le 1er septembre""Il s'agira surtout d'une campagne d'information aux niveaux national et régional",précise la FHF (Fédération des hôpitaux de France)"CHF, avec les chirurgiens libéraux, dressent le même constat des difficultés: désintérêt fort pour le métier de la part des étudiants en médecine, haut niveau de pénibilité, de responsabilité à tous le niveaux de l'organisation, iniquité des niveaux de rémunération à quoi s'ajoute une dérive judiciaire, pénurie dans les zones géographiques moins attractives.", explique le rassemblement, qui demande "aux pouvoirs publics de répondre à la crise de la chirurgiepar un plan aussi ambitieux que le plan Cancer".Pour « Chirurgie Hopital France » le train de mesures suivantes s’impose à court et moyen terme :
  • revalorisation significative de l'activité des équipes chirurgicales
  • réouverture des postes d'internes en chirurgie, et campagne derecrutement d'infirmières spécialisées de bloc opératoire
  • passerelles d'exercice entre les secteurs public et privé
  • réorganisation des plateaux techniques et blocs opératoires pourprendre en compte les exigences du progrès chirurgical et les contraintesde recrutement
  • organisation pérenne de la permanence des soins chirurgicauximpliquant les chirurgiens publics et privés dans une organisationcoordonnée
  • mesures financières pour prendre en compte et maîtriser l'augmentation desprimes de la responsabilité civile professionnelle deschirurgiens
  • actions spécifiques de modification des comportements et des formations à l'hôpital pour motiver les étudiants en médecine au choix de la chirurgie.
  • CHF exprime sa volonté d’être reçu par Philippe Douste-Blazy, ministre de la Santé, et demande que soient "immédiatement engagées les propositions de réforme du Conseil de la chirurgie".Mardi, le Conseil national de la chirurgie, institué en juin par le ministre pour répondre au malaise des chirurgiens, s'était prononcé pour un plan doté de80 millions d'euros.



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -