Agevillage

Dr Elisabeth Kuebler-Ross

Décès d’une pionnière des soins palliatifs


Partager :

La psychiatre d'origine suisse Elisabeth Kuebler-Ross qui a grandement contribué à faire naître le mouvement d'accompagnement des mourants est morte mardi 24 août chez elle à Scottsdale (Arizona) à l'âge de 78 ans, a annoncé jeudi 26 son site internet (www.elisabethkublerross.com). Ancien professeur de médecine du comportement à l'université de Charlottesville (Virginie, est), Elisabeth Kuebler-Ross est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages sur la mort et le deuil et a contribué à faire naître le mouvement des soins palliatifs. Elle est morte après avoir perdu conscience la semaine dernière, a indiqué son fils Kenneth au New York Times. Elle vivait affaiblie et paralysée depuis la fin des années 1990.Née à Zurich (Suisse) le 8 juillet 1926, diplômée de l'Université de médecine de Zurich en 1957, elle s'était installée aux Etats-Unis l'année suivante. Elle commence à travailler dans un hôpital de New York où elle s'indigne de la manière dont sont traitées les personnes en fin de vie. «On les évitait, ils subissaient de mauvais traitements et personne n'était sincère avec eux», dira-t-elle plus tard dans l'un de ses ouvrages les plus célèbres «Sur la mort et sur mourir» (1969).Petit à petit, à l'encontre des idées reçues d'une majorité de ses confrères médecins, elle va prendre soin des personnes mourantes lançant ce qui allait être connu sous le nom de «soins palliatifs». «Ce fut une pionnière pour faire évoluer la conscience des médecins et du public sur l'importance des thèmes de la mort, de mourir et du deuil», dira en 1998 le docteur Percy Wooten, alors président de l'Association des médecins américains.Au cour des années 1970, le docteur Elisabeth Kuebler-Ross avait une nouvelle fois fait scandale en affirmant qu'elle était persuadée qu'il existait «une vie après la vie» et en se livrant à plusieurs expériences mystiques. Un service funèbre est prévu samedi 4 septembre à Scottsdale et son enterrement aura lieu le lendemain dans cette même ville.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -