Agevillage

Un tribunal menace non pas de prison mais de placement en maison de retraite

Maison de retraite : la nouvelle punition


Partager :

En août 2004, au tribunal de Caen, une personne âgée comparait pour avoir renversée un pichet d'eau surla tête de sa voisine. A la barre, le juge la menace "Attention, si vous continuez comme ça, je vous envoie en maison de retraite !".La Fnadepa nous annonce cette intention de justice dans un communiqué du 26 août."Depuis quand, l'entrée en maison de retraite est-elle une sanction ? Si cette sanction est prononcée par un tribunal est-ce parce que ce juge assimile maison de retraite et prison ? Que fait ce tribunal du Calvados de la dignité des 800 000 personnes âgées vivant aujourd'hui en institution ?"s'insurge la FNADEPA.Elle rapelle que depuis deux décennies, les directeurs de la FNADEPA militent pour que la société ait enfin une image juste de la vie (oui, la vie) en maison de retraite."Ces directeurs contestent violemment les propos de ce juge annihilant, en une phrase, le travail de qualité effectué par des professionnels motivés et compétents.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -