Agevillage

Médicaments

Hausse de 8,7% des dépenses lors du premier semestre 2004 (Cnam)


Partager :

Les dépenses en médicaments ont augmenté de 8,7% durant le premier semestre 2004 par rapport aux six premiers mois de l'année 2003, selon une étude de la Cnamrendue publique jeudi 2 septembre, qui révèle que les remboursements de médicaments ont atteint en 2003 un montant de 16,5 milliards d'euros.

«Le poste médicament demeure un des rares postes de dépenses dont l'augmentation n'a pas fléchi de façon nette lors du premier semestre 2004 : +8,7% de janvier à juin 2004 par rapport aux six premiers mois de l'année 2003 contre +5,9% pour l'ensemble des dépenses d'assurance maladie pour la même période», explique la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) dans une étude rendue publique jeudi 2 septembre.«Au cours de l'année 2003, les différents régimes d'assurance maladie ont remboursé plus de 2,6 milliards de boîtes, flacons ou autres présentations de médicaments acquises dans les 23.000 pharmacies d'officines pour un montant total de 16,5 milliards d'euros (+4,6% par rapport à 2002)», a ajouté la Cnam. Les principaux résultats de cette étude montrent «la poursuite de la croissance de la consommation de médicaments à un rythme relativement faible en termes de quantités vendues (+0,7%) mais plus importants en termes de montants (+4,6%)».«Antalgiques et psychotropes demeurent les première et deuxième familles de médicaments les plus prescrits», révèle en outre la Cnam, qui s'interroge sur les taux de croissance de ces médicaments «dont la France détient déjà la palme de la consommation». Les médicaments à service médical rendu (SMR) insuffisant ont pour leur part «enregistré une baisse de 9% en dépenses», poursuit la Cnam, saluant une «baisse de la consommation d'antibiotiques de l'ordre de 10% en 2003».Enfin, «le taux de génériques, exprimé en termes de nombre de boîtes délivrées parmi l'ensemble des produits généricables, atteignait 56% en mai 004», contre 30% en 2002.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -