Agevillage

Suisse

Nouvelle méthode expérimentale de lutte contre le cancer


Partager :

Une équipe de chercheurs a mis au point une méthode expérimentale permettant d'inhiberle développement du cancer en agissant sur certains gènes, a annoncé jeudi 2 septembre l'Université de Genève.

Les travaux du professeur Ariel Ruiz i Altaba, publiés dans les comptes rendus de l'académie des sciences américaine, les PNAS, ont montré qu'il est possible de bloquer la prolifération de cellules tumorales en injectant de la cyclopamine, une molécule qui inhibe certains gènes impliqués dans la progression du cancer, a indiqué jeudi 2 septembre, l'Université de Genève dans un communiqué.Cette approche nouvelle, qui donne des bons résultats sur des souris, n'a pas encore été testée sur des humains. Le traitement agit sur le cancer de la prostate, mais il pourrait également être utilisé pour combattre d'autres formes de cancers, comme celui de la peau ou du cerveau.L'hypothèse de départ du professeur Altaba est que la progression des cancers dépend, à tous les stades du développement de la maladie, d'un mécanisme moteur fondamental. «En démontrant le rôle moteur de deux gènes (SHH et GLI) dans la progression du cancer de la prostate, M.Altaba a découvert un moyen de mettre un terme à son développement», avance le communiqué.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -