Agevillage

Pansements, stylos d'insuline, traitements anti escarres...

Le gouvernement remet en cause les remboursements


Partager :

L’Appamed, syndicat professionnel de l’industrie des dispositifs de soins médicaux (pansements, stylos injecteurs d’insuline…) part en guerre contre le projet du gouvernement de réduire les remboursements des patients qui se soignent à domicile

Peut-on raisonnablement penser réduire le déficit de la sécurité sociale en réduisant – voire en annulant – les remboursements de tous les patients qui soignent des maladies chroniques à domicile ? Les cancéreux, les diabétiques, les victimes d’escarres… au nombre desquels se comptent de très nombreuses personnes âgées pourraient être les victimes désignées de la réduction du déficit des dépenses de l’assurance maladie. Telle est en tous cas, la crainte de l’ L’Appamed, le syndicat professionnel de l’industrie des dispositifs de soins médicaux (pansements, stylos injecteurs d’insuline…) qui part en guerre contre le projet du gouvernement de réduire les remboursements des patients qui se soignent à domicile.Selon l’Appamed, 7 millions de patients utilisent régulièrement des produits permettant de traiter des pathologies lourdes à domicile (diabète, cancer, escarres…). Ces produits permettent aux patients de contribuer à mener une vie normale et autonome et surtout contribuent à désengorger l’hôpital. « S’attaquer frontalement aux dispositifs médicaux revient à réaliser de fausses économies » affirme l’Appamed. « Si les patients étaient découragés de se soigner à domicile, leur retour à l’hôpital provoquerait un surcoput significatif pour l’assurance maladie ».L’Appamed estime que les projets à l’étude se traduiraient par une baisse de l’activité des industriels et freinent l’introduction de produits innovants ( pansements à l’argent par exemple



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -