Agevillage

Limiter les effets indésirables des médicaments chez les personnes âgées

Campagne contre la iatrogénèse médicamenteuse


Partager :

Iatrogénèse médicamenteuse : un nom barbare pour désigner les effets indésirables liés à la prise de médicaments. On constate que plus de 20 % des hospitalisations des personnes âgées de plus de 80 ans (5 à 10 % après 65 ans) ontpour origine les effets indésirables de médicaments. Ces effets se manifestentcomme des malaises, des troubles digestifs, des troubles de l'équilibre entraînant des chutes, des troubles de la vigilance comme de la confusion, de la somnolence ...La personne âgée est d'autant plus concernée par ce phénomène de iatrogénèse qu'elle est souvent polymédicamentée. Or des études montrent que 60 % des effets iatrogènes sont évitables.La campagne nationale lancée par Santé en Action (mouvement qui regroupe les organisations professionnelles libérales et industrielles de la Santé) veut mobiliser les acteurs professionnels et le public pour oser parler de sesmédicaments.Pourquoi cette campagne ?
  • Les effets indésirables sont deux fois plus fréquents après 65 ans
  • Près d'un malade sur deux ne respectent pas sont traitement
  • Près de 2/3 des effets indésirables peuvent être évités
  • Tout changement dans la vie du malade (maladie aigüe, déménagement, séparation, perte de poids, grosse chaleur ...) ou dans la prise de médicaments (ajoutd'un nouveau médicament, changement de dosage, prise de médicament sans prescription ...) est susceptible d'entraîner un déséquilibre du traitement, et donc des effets indésirables. « Vos médicaments, parlez-en avec nous » : le dépliant grand public de la campagne sera distribué par les médecins, pharmaciens et autresprofessionnels de la santé pour informer et changer son comportement face au médicament.En savoir plus



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -