Agevillage

Aménagement du territoire

De la vie qui s'en va !


Partager :

Pour protester contre la disparition des services publics, samedi 23 octobre, à Guéret plus de 260 élus, dont 28 maires et un conseiller général, toutes tendances politiques confondues, ont démissionné de leur mandat. Les démissions des élus municipaux, présentées lors del'assemblée générale des maires, doivent être acceptées ou refusées par le préfet. Le préfet a annoncé qu'il allait "prendre du recul" avant de décider s'il donnait "une suite" aux démissions. Celle du conseiller général socialiste du canton de la Courtine, Philippe Breuil est d'ores et déjà effective.Ce mouvement de fronde a débuté en juillet après l'annonce de la fermeture desperceptions, "sans concertation" dénoncent les élus, dans cinq cantons du département.Au-delà des perceptions, et face à la "désagrégation permanente des services publics" dans ce département rural depuis 20 ans, c’est aujourd’hui leur grandecolère qu’expriment les élus. . "Tous les ans, c'est la même chose : un coup c'est la poste, un autre les perceptions, ensuite les écoles et les gares" a souligné Philippe Breuil. Les affirmations du conseiller régional UMP et maire d'une commune creusoise, Pierre Brignolas "Nous sommes dans une logiqued'adaptation. L'objectif, c'est d'apporter un service de qualité », insistant sur cette "modernisation" ont été plutôt mal accueillies.Ce sur quoi s’insurgent les élus n’est pas la nécessité de modernisation ou deréforme « Nous sommes prêts à faire des efforts. Ce que nous voulons c’est être consultés" explique Guy Moutaud, Conseiller général PS et maire de Saint-Priest-la-Plaine.Ces fermetures de perceptions précisent les élus risque de rendre plus difficile la vie des habitants. Pour aller payer leurs impôts, les personnes âgéesdu canton devront à l’avenir faire 25 km … insiste Philippe Breuil.Certes cette seule contrainte est peu compatible avec les intentions et la volonté des participants au Forum de la Fondation de France « Vieillir dans son quartier, dans son village » !!Bien décidés à organiser la résistance, ils ont annoncé la création "immédiate" d'un groupe de maires pour "auditionner les acteurs des services publics" afin de faire un état des lieux. Et obtenir des réponses claires.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -