Agevillage

Départ d'Hubert Falco, Nomination de Catherine Vautrin

REACTIONS


Partager :

Philippe Douste-Blazy satisfait

Le ministre de la Santé et de la protection sociale Philippe Douste-Blazy s'est «réjoui», jeudi 28 octobre, la nomination de Catherine Vautrin à ses côtés, comme secrétaire d'Etat aux personnes âgées. Pilippe Douste-Blazy «salue» cette nomination et «se réjouit de compter dans son équipe une femme d'action et de convictions pour répondre efficacement aux enjeux qui concernent nos aînés».

"déception" de l'Adehpa

Le président de l'Adehpa (maisons de retraites) Pascal Champvert a indiqué vendredi 29 octobre ressentir "une immense déception" après la nomination de Catherine Vautrin au secrétariat d'Etat aux personnes âgées, alors que son prédécesseur avait rang de ministre. Mme Vautrin, auparavant secrétaire d'Etat à l'Intégration et à l'égalité des chances, a été nommée jeudi secrétaire d'Etat aux personnes âgées, succédant ainsi à Hubert Falco, qui était lui, ministre délégué. "J'éprouve une immense déception que Catherine Vautrin soit secrétaire d'Etat et pas ministre. C'est un recul qui me paraît un vrai symbole, une vraie représentation du manque d'intérêt pour les personnes âgées aujourd'hui", a déclaré M. Champvert, président de l'Association des directeurs d'établissements d'hébergement pour personnes âgées (Adehpa)."Mon regret, c'est que le secteur des personnes handicapées ne soit pas relié à celui des personnes âgées", a-t-il ajouté. M. Champvert a aussi estimé que "le plan +Vieillissement et solidarité+ (qui prévoit le travail d'un jour chômé pour financer la dépendance, mais aussi des créations d'emplois et de places en établissements ou à domicile, ndlr) est en train de disparaître, car ce qui est proposé dans le Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2005 (examiné cette semaine à l'Assemblée nationale, ndlr) est très en dessous de ce qu'avait promis le Premier ministre en novembre 2003 en présentant ce plan". "On attend, avec les nominations prévues lors du prochain remaniement fin novembre, que Mme Vautrin soit ministre et on attend d'elle qu'elle s'investisse pleinement dans le secteur", a-t-il conclu.

Uniopss et Unccas souhaitaient un «ministère plus large»

L'Unccas (centres communaux d'action sociale) et l'Uniopss (organismes privés sanitaires et sociaux) s’étaient prononcées jeudi 28 octobre en faveur d'un ministère «plus large» pour les personnes âgées et handicapées, après la démission mercredi du secrétaire d'Etat aux personnes âgées Hubert Falco.«Au lendemain de l'annonce de la démission d'Hubert Falco, l'Union nationale des centres communaux d'action sociale (Unccas) et l'Union nationale interfédérale des organismes privés sanitaires et sociaux (Uniopss) «saluent le travail effectué par le ministre sortant depuis le drame de la canicule de l'été 2003», affirment les deux organisations dans un communiqué.Elles «demandent néanmoins instamment aux chefs de l'Etat et du gouvernement qu'un nouveau titulaire du portefeuille soit rapidement désigné». «En effet, le chantier de revalorisation de la place des personnes âgées les plus fragiles dans notre société et des moyens consacrés à leur accompagnement et aux soins dont elles ont besoin, reste encore très largement inachevé», estiment-elles.«En cohérence avec les objectifs définis par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie des personnes âgées et handicapées (CNSA) et par le projet de loi sur l'égalité des droits et des chances pour les personnes handicapées», l'Unccas et l'Uniopss «sont favorables à ce que la responsabilité gouvernementale des personnes âgées s'inscrive dans le cadre d'un ministère plus large».Ce ministère serait «dédié conjointement à la cause des personnes âgées et à celles des personnes en situation de handicap de tout âge», précisent les deux unions.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -