Agevillage

CLIC et réseaux de santé

Clarifier les spécificités et les complémentarités *


Partager :

Afin de formaliser des propositions destinées à renforcer la synergie entre CLIC et réseaux de santé, en s'appuyant sur la réflexion et l'expérience des acteurs locaux, laDGAS et la DHOS ont mis mis en place un groupe de travail. Les conclusions destravaux ont été à son tour formalisées par une circulaire, en date du 16 septembre, adressée aux ARH et aux préfets de régions et de départements.La complémentarité entre les CLIC de niveaux 2 et 3 et les réseaux de santé gérontologiques doit être facilitée et organisée par les institutions et les organismes départementaux et régionaux chargés de leur pilotage.Les CLIC s'inscrivent dans une politique publique teritoorialisée dans le cadre des schéma gérontologique -organisation sociale et médico-social (SROSMS)- tandis que les réseaux se situent dans le cadre de l'organisation du système de santé, définie par le schéma régional d'organisation des soins (SROS).Ils ne se recoupent que partiellement au niveau des publics. . Si les CLIC ont vocation à s'adresser à l'ensemble des personnes âgées et à leur entourage, la population cible des réseaux de santé est définie en fonction de l'objet du réseau et des objectifs poursuivis. Les réseaux répondent à des besoins spécifiques à certaines populations, pathologies ou activités sanitaires.En conséquence, une coopération étroite entre Clic et réseau de santé gérontologique facilite le décloisonnement des acteurs :
  • Le CLIC facilite l'accès au grand public pour le réseau
  • Le réseau offre au CLIC une expertise médicale facilement mobilisable et permet aux personnes âgées souffrant de polypathologies de bénéficier d'une prise encharge globale et soutenue ; il permet également de contribuer aux projets de CLIC et à lapromotion de ceux qui existent;
  • Le financement au titre des CLIC et autitre des réseaux de santé est compatible et cumulable
  • .Concertation institutionnelleLa DHOS et la DGAS recommandent aux deux niveaux de pilotage une concertation régulière afin d'optimiser l'action des CLIC et des réseaux de santé.Les deux instances de concertation (comité de pilotage départemental CLIC et comité régional des réseaux) devront s'organiser pour partager l'information dont elle disposent et faciliter, à travers l'instruction des dossiers respectifs,la complémentarité et la cohérence des deux dispositifs. Ceci, notamment en recherchant la participation des conseils généraux aux comités régionaux.En effet, les remontées de l'expérience des acteurs locaux montrent l'utilité de :
  • diffuser auprès de l'ensemble des décideurs et acteurs concernés une cartographie régulièrement actualisée des CLIC niveaux 2 et 3 et des réseaux ;
  • rechercher la cohérence et la compatibilité entre les territoires des CLIC et des réseaux gérontologiques ;
  • exiger une articulation très solide entre CLIC de niveaux 2 et 3 et réseaux, afin d'éviter les doublons et pour permettre aux usager et aux professionnels d'accéder à la prestation adéquate, quelle que soit la porte d'entrée.


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -