Agevillage

Société - Téléphonie

Téléphone portables :les plus vieux y prennent goût


Partager :

Une étude de l’Institut Idate sur les usages des nouvelles technologies par les Français révèle que le taux d’équipement en téléphone mobile a progressé en 2004 de 70% chez les personnes de plus de 65ans et de 160% pour les plus de 80 ans, alors qu’au cours de cette même année,il n’a augmenté pour l’ensemble du pays que de 7%.C’est vraisemblablement pour des raisons de sécurité que cet « effet de rattrapage des plus de 65 ans» se manifeste comme le souligne l’analyse de l’InstititIdate, reprise dans le quotidien Le Parisien. Pour la plupart, les « seniors », compte tenu de leur plus grande sédentarité, n’avaient pas jusqu’alorsété particulièrement séduits par eux-mêmes par la possession d’un portable. Maintenant, il semblerait que le téléphone portable les rassure. Sans doute la force de conviction des opérateurs pour conquérir ce marché a-t-elle agi tant auprès des aînés eux-mêmes que de leur proches enfants et petits enfants.En effet l’entourage se sent sécurisé lui-même de pouvoir joindre à tout moment un parent âgé qu’il soit à son domicile ou en déplacement extérieur (ndlr encore faut-il qu’il accepte de décrocher). Quoi qu’il en soit certains, certains sont tout à fait conquis et en donne de multiples raison. Telle une utilisatrice convaincue de 81 ans qui témoigne dans ce journal : « C’est commode quand je vais diner chez des amis et que j’ai oublié le code d’entrée … Je peux téléphoner, hors de chez moi sans avoir à demander la permission … Une vieille dame qui sort le soir n’est pas toujours en sécurité. Je me dis que je peux toujoursjoindre un proche en cas de besoin… Et puis parmi les avantages il y a aussi le fait de pouvoir communiquer facilement avec les petits enfants qui eux sont sans aucun doute des acharnés. Pour ces grands parents, « branchés » en revanche, qui apprécient même de recevoir des « textos », en envoyer apparaît bien compliqué !Cette tendance d’utilisation à un âge avancé des technologies modernes tend-elle à prouver que bien des personnes âgées ne sont effectivement pas aussi décaties que l’on voudrait nous le faire croire ? La loi du marketing permettrait-elle aussi de rassembler en évitant le sentiment de solitude et l’isolement, notamment de ceux que par ailleurs elle s’acharne à mettre à l’écart ? Au diable les paradoxes ! Et le désir de vie lui peut-être ne s’userait-il que si l’on ne s’en sert pas.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -