Agevillage

L'Etat mauvais employeur

Renaud Dutreil prône des sanctions


Partager :

Le ministre de la Fonction publique prône, dans une interview parue jeudi 17 novembre dans « le Figaro », des sanctions financières à l'encontre l'Etat, qui ne remplit pas ses engagements en matière d'embauche de handicapés.

"Les entreprises privées doivent payer un écot lorsqu'elles ne remplissent pas leurs obligations. Il n'y pas de raison qu'il y ait une sanction dans le privé et rien dans le secteur public", a déclaré Renaud Dutreil alors que s'est ouvert lundi la Semaine pour l'emploi des handicapés.Il propose que "tout ministère, collectivité ou hôpital qui n'emploie pas assez de handicapés (verse) à un fonds une somme équivalente à 600 fois le Smic horaire 'par unité manquante'". «Le fonds ainsi abondé permettra aux services publics d'aménager des postes pour handicapés, de construire des ascenseurs, de financer des formations, d'acheter les logiciels adéquats ou des ouvrages en braille», explique Renaud Dutreil. Il constate que le quota de handicapés est de seulement 4,3% dans les services de l'Etat, 3,6% dans les collectivités territoriales et 4,5% dans les hôpitaux, alors que la loi de 1987 impose d'en employer 6%.«Force est de constater que nous sommes en dessous de cet objectif légal. J'estime (...) que l'Etat doit être conforme à la loi, si ce n'est exemplaire», dit-il.Le ministre, qui déplore aussi le faible taux de 4,1% affiché dans le privé, souligne toutefois qu'il est «difficile d'intégrer de grandes masses» de handicapés dans la police, l'armée et l'éducation nationale.Une réunion devait avoir lieu jeudi des directeurs de ressources humaines des administrations et du secteur privé afin de notamment lancer «un processus de concertation commun». «L'Etat doit être plus ouvert sur la société (...). Il doit intégrer plus de femmes, plus de jeunes, plus de handicapés», estime-t-il.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -