Agevillage

Maladie de parkinson

Un médicament antiparkinsonien sous haute surveillance


Partager :

Dans un communiqué, l'AFSSAPS (agence française de sécurité sanitaires des produits de santé) recommande une surveillance étroite et active des patients traités par pergolide (CELANCE), un antiparkinsonien. Ce médicament est impliqué dans la survenue d'atteinte des valves cardiaques ou valvulopathies.En France, plus de 30 cas de valvulopathies cardiaques chez des patients traités par pergolide (CELANCE) ont été notifiés soit environ 1 cas pour 1000 patients traités.L'apparition de signes tels qu'une dyspnée ou des œdèmes des membres inférieurs doit conduire à des explorations complémentaires. Tout arrêt de traitement doit se faire de façon progressive et sous contrôle médical.en savoir plus : www.afssaps.sante.fr



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -