Agevillage

Pierre Pfitzenmeyer suspend sa démission mais reste sur le pied de guerre

Solidaire du mouvement national


Partager :

Pierre Pfitzenmeyer, médecin et professeur depuis 25 ans sur les champs de la gériatrie, de la nutrition, de la gérontologie, responsable du service de médecine du centre gériatrique de Champmaillot à Dijon, avait fait part au professeur de leur solidarité.Après avoir été reçu par Catherine Vautrin, secrétaire d'Etat aux personnes âgées, Pierre Pfitzenmeyer déclare avoir "rencontré l'ARH revenu directement pour la problématique gériatrique. Il a accepté d'enterrer momentanément la hache de guerre, puisqu'il est garanti qu'avec le financement du plan vieillissement, lapolitique gériatrique régionale sera une priorité incontestable.Bien entendu, il va suivre de près les évènements pour repartir en campagne si ls promesses ne sont pas tenues.Pierre Pfitzenmeyer reprend son poste d echef de service et continue de à travailler sur le SROS dont les conclusions seront suivis d'effet, selon les possibilités de l'ARH .Pierre Pfitzenmeyer reste très solidaire d'un mouvement national carcelà ne règle en rien la politique sanitaire française vis à vis des sujets âgés qui n'affiche aucune vraie détermination pour un investissement suffisant etun vrai choix sanitaire et social concernant nos aïeux.L'action qu'il a mené et la médiatisation qu'il a obtenu semblent avoir débloqué rapidement une situation qui n'évoluait pas.Le manque de détermination des politiques ne serait alors pas être dû au seul manque de moyen financier, mais aussi à une méconnaissance des besoins, donc une NON-utilisation de fonds disponibles.L'expérience de Pierre Pfitzenmeyer atteste qu'une mobilisation des acteurs dudomaine de la gérontologie reste porteuse d'espoir. Les demandes doivent être précises et étayées, les réponses des politiques pourront alors aller dans le sens des besoins demandés.Mobilisation générale : professionnels et particuliers.Une pétition de soutien à ce mouvement national est disponible sur Internet, à destination des élus (ministres, députés, conseil régional, conseil général...).



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -