Agevillage

En réaction à l'annonce de la démission du professeur Pfitzenmeyer

Le témoignage d'un gériatre


Partager :

Lettre à agevillage du Docteur G. Dufraisse , gériatre, chef de service au centre hospitalier d'Agde :« Bravo au Pr. Pfitzenmeyer pour sa cohérence et son courage."En tant qu’un de ses anciens « élèves en gérontologie », j’ai eu le plaisir decôtoyer ses immenses qualités et ne suis donc pas surpris de son attitude.Peut-être peut-on rajouter aux attendus de cette démission que personne en France (c'est-à-dire aucun homme politique !) n’a pour le moment osé lancer le débat qui pourrait pourtant se résumer très simplement : quelle part de nos impôtssommes nous prêts à mettre pour nos vieux ?Certes cet étendard est plus difficile à brandir que celui du porte-avions ou de la médecine de pointe et beaucoup moins reluisant.Pourtant certains « petits » pays européens ont déjà répondu eux à cette question et si les Belges n’auront qu’à admirer notre beau porte-avions (lorsqu’il sera construit !) en attendant c’est nous qui admirons et envions leurs « homes » et leurs ratios de personnel.Le débat de fond n’est pas lancé. Pierre Pfitzenmeyer en a marre de faire du bricolage avec des rogatons à chaque fois conquis de haute lutte. Le gériatre debase que je suis le soutient à fond.Puisse ce témoignage lui parvenir. »Commentaire en conférence de presse de la FHF du Dr Jean-Marie Vetel, gériatre au CHU du Mans :« Le professeur Pfitzenmeyer a exprimé ce que beaucoup ressentent. On est au dzevant de problèmes qui deviennent croisants. »Commentaire en conférence de presse de la FHF de Jean-Michel Budet, directeur général adjoint assistance publique de Marseille :« Ce qui se passe à Dijon est ce qui se passe partout. »



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -