Agevillage

Les professionnels s'inquiètent du plan vieillissement

«2005 sera l'année du recul de l'emploi», selon l'Adehpa


Partager :

Pascal Champvert, le président de l'Adehpa, Association de directeurs d'établissements d'hébergement pour personnes âgées), a estimé, mardi 23 novembre, lors d'une conférence de presse, que le plan «vieillissement et solidarité», financé par la suppression d'un jour férié, avait «disparu» et que 2005 serait l'année du recul de l'emploi« dans les établissements pour personnes âgées.«Nous souhaitons alerter l'opinion publique car nous sommes dépités : le plan "vieillissement et solidarité" a disparu, alors que les Français vont bel etbien travailler un jour de plus», a déclaré Pascal Champvert.Le Plan vieillissement et solidarité, mis en place quelques mois après la canicule d'août 2003 (15.000 morts, principalement des personnes âgées), prévoit notamment une journée de travail supplémentaire non payée de «solidarité» pour financer la dépendance des personnes âgées et handicapées, ainsi que des créations d'emplois pour encadrer les personnes âgées.«Malgré la volonté et l'implication d'Hubert Falco et nous l'espérons deCatherine Vautrin qui n'a pas été nommée "Ministre" (serait-ce un signe de l'intérêt du secteur?), nous sommes très loin des annonces du Premier ministre quipromettait 9 milliards d'euros sur cinq ans, dont la moitié pour les personnes âgées, annonce réalisée on s'en souvient après cette terrible canicule de 2003», a déploré M. Champvert.«L'Ondam (Objectif national des dépenses d'assurance maladie, ndlr) prévu pour les personnes âgées en 2004 est en augmentation de 100 millions d'euros», a-t-il rappelé.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -