Agevillage

Minima sociaux (Etude)

Trois millions d’allocataires en 2003


Partager :

Une étude de la Direction dela recherche, des études et de l'évaluation (Drees) inqiue qu'au 31 décembre 2003, 3,3 millions de personnes étaient allocataires de minima sociaux en France. Ces minima couvrent au total, avec les ayants droit, une population d’environ6 millions de bénéficiaires, dont 5,4 millions vivent en métropole.

Au 31 décembre 2003, 3,3 millions de personnes étaient allocataires de minima sociaux en France. Ces minima couvrent au total, avec les ayants droit, une population d’environ 6 millions de bénéficiaires, dont 5,4 millions vivent en métropole. Le nombre des allocataires, en augmentation de 1,6 % par rapport à la fin 2002, connaît toujours des évolutions contrastées.En métropole, l’augmentation du nombre d’allocataires du RMI s’est poursuivie de façon plus prononcée en 2003, atteignant 5 % sur l’année. Elle reflète les difficultés du marché du travail, qui pèsent notamment sur les jeunes adultes. En revanche, la diminution du nombre d’allocataires de l ’ASS s’accentue par rapport à 2002 (- 6 %), en lien avec la poursuite du recul du chômage de longue durée. L’Allocation d’insertion, destinée à des publics spécifiques comme les demandeurs d’asile, s’inscrit toujours en hausse (+ 7,4 %).L’augmentation du nombre de bénéficiaires de l’AAH se poursuit, quant à elle, à un rythme plus ralenti qu’en 2002 : + 1,8 %. Il en est de même pour le nombre de bénéficiaires de l’Allocation de parent isolé qui s’est encore accru de 3,6 % en 2003, en particulier pour l’API « courte » attribuée pour une durée d’un an.L’Allocation veuvage ne représente plus que 0,4 % des allocataires de minima sociaux en 2003, tandis que l’Allocation supplémentaire d’invalidité enregistre une hausse plus marquée de ses effectifs (+ 5,5 %). Enfin, les bénéficiaires de l’Allocation supplémentaire vieillesse sont en recul structurel du fait de l’amélioration progressive des droits à pension. Globalement, l’année 2003 marque, pour le Rmi comme pour l’ASS, un ralentissement relatif de la hausse des allocataires âgés de plus de 50 ans, tandis que l’augmentation des allocataires de l’AAH reste marquée entre 45 et 59 ans. Dans les Dom, où le RMI demeure le minimum social le plus fréquemment attribué, le nombre d’allocataires de minima sociaux progresse en 2003 davantage qu’en métropole (+ 3 %).DREES – « Études et Résultats » n° 354 – novembre 2004. Les minima sociaux



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -