Agevillage

Pensions de retraite (COR)

L’écart hommes/femmes se réduit lentement


Partager :

Les écarts de pension entre hommes et femmes «se réduisent» mais demeurent «importants», surtout dans le secteur privé, estime le Conseil d'Orientation des Retraites.

En préliminaire à des travaux qui seront consacrés aux «avantages familiaux et conjugaux et égalité de traitement entre hommes et femmes dans les régimes de retraite», le Conseil d'Orientation des Retraites (COR) a réuni divers documents de travail. Parmi ces documents, il en est une intitulée «retraite et inégalités entre hommes et femmes», qui précise que «les écarts de pension entre hommes et femmes se réduisent mais demeurent importants, surtout dans le secteur privé».La réforme 2003 des retraites (réforme Fillon) a «peu d'impact sur les écarts de pension moyenne entre hommes et femmes» dans le privé comme dans le public, mais «ne freine pas la lente diminution des écarts», estime le COR. En effet, «dans un scénario dans lequel on intègre les réformes de 1993 et de 2003, on observe que l'écart s'amenuise entre les niveaux de pension des hommes et des femmes au fil des générations», écrit le Conseil.Ainsi, «les pensions liquidées par les femmes du secteur privé des générations 1955-64 sont près d'un quart supérieures à celles des générations 1945-54 (écart de 18% pour les hommes) et celles des générations 65-74 de 50% supérieures (écart de 31% pour les hommes)». «D'ici 2040, après prise en compte de la réforme de 2003, les écarts de pension se resserreraient, mais les écarts demeurent, et de manière importante, au détriment des femmes du privé», poursuit le COR Il explique le resserrement par la «diminution des écarts de salaires entre hommes et femmes» et «surtout» par «la hausse des durées validées des femmes».Dans ce contexte, les «avantages familiaux (avantages de retraite liés à la présence d'enfants, ndlr) représentent un apport très important pour les femmes», selon le COR. Outre le niveau de pension, «l'âge de liquidation» (âge de départ) de la retraite est un autre critère d'inégalité, puisque «les femmes liquident en moyenne deux ans plus tard que les hommes». Toutefois les âges de retraite «ont tendance à converger», selon le COR.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -