Agevillage

Handicap - accessibililté

Marche sur Paris le 8 décembre pour une «loi en péril»


Partager :

Des personnes handicapées venues de toute la France vont «marcher sur Paris» le 8 décembre, à l'appel de l'Association des Paralysés de France (APF), pour réclamer «une France accessible» et lancer un «SOS Loi enpéril» après les amendements adoptés par le Sénat sur le texte Handicap.

L'APF (Association des Paralysés de France)entend manifester, le 8 décembre, près de l'Assemblée nationale où le projet de loi Handicap doit être débattu en seconde lecture entre les 20 et 22 décembre, dénonce les «reculs révoltants» adoptés par les sénateurs, notamment la suppression d’une date butoir pour la mise en accessibilité des transports et des établissements publics.Le Sénat a aussi exclu les commerces de proximité de l'obligation d'accessibilité. D'ores-et-déjà, des personnes handicapées font monter des «cahiers de doléances» sur leurs difficultés quotidiennes, qui seront transmis le 8 décembre aux pouvoirs publics.Selon une étude de l'APF, 83% des Français estiment que les transports sont peu ou pas accessibles aux personnes handicapées (72% pour les cinéma et 68% pour les commerces de proximité). 49% s'estiment parfois ou souvent gênées dans leur déplacement après avoir eu un accident, du fait de l'âge où s'ils évoluent avec une poussette pour enfants.95% soutiennent avec l'APF le relèvement de l'allocation adulte handicapé (AAH, 587 euros mensuels) au niveau du Smic (1.154,18 euros bruts mensuels) pour les personnes qui ne peuvent travailler du fait de leur handicap. Le gouvernement, qui s'y oppose, envisage une enveloppe budgétaire de 150 millions d'euros pour compléter les revenus de quelque 160.000 titulaires de l'AAH qui ne peuvent pas travailler. Au 31 décembre 2003, le nombre de bénéficiaires de l'AAH était de 770.000, pour un coût global de 4,5 milliards d'euros annuels. L'APF revendique 506.645 donateurs, 32.834 adhérents, 25.000 bénévoles et 10.475 salariés.(Enquête Ifop auprès de 1003 personnes représentatives de la population française de 15 ans et plus, interrogées par téléphone du 25 au 26 novembre).



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -