Agevillage

Catherine Vautrin nomme deux gériatres de renom à son cabinet

Pr. Françoise Forette et Dr. Marie-Pierre Hervy


Partager :

Catherine Vautrin, secrétaire d'Etat aux personnes âgées, a réuni lors d'un déjeuner ce lundi 6 décembre, les représentants de la gériatrie française.Elle souhaitait leur donner la parole, échanger avec eux sur "ce qui marche etce qui ne marche pas" et écouter leurs analyses, attentes et besoins.Catherine Vautrin a comparé la situation de la gériatrie et de la gérontologieen France à ,aux balbutiements d'"un marché d'équipements " qu'il vafaloir construire et accompagner, par analogie avec les analyses marketingd'autres secteurs d'activités.Afin de rassembler les acteurs prépondérants de l'offre de service, à savoir les secteurs sanitaire et médico-social, Catherine Vautrin a nommé :
  • Le Pr.Françoise Forette : conseiller auprès de la ministre sur les questions de formation universitaire (devant la pénurie actuelle de professeursen gériatrie)
  • Le Dr. Marie-Pierre Hervy, conseiller technique (à temps partiel car Mme Hervy reste en poste au CHU Kremlin Bicètre), chargé de mission (réseaux sanitaires et médico-sociaux...)
  • Mme Vautrin et Philippe Douste-Blazy, ministre de la santé, ont aussi confié au Pr Pierre Pfizentmeyer de Dijon et au Pr Claude Jeandel de Montpellier unemission de suivi de la politique gériatrique et notamment des plans suivants : Plan de réforme de la dépendance (novembre 2003), Plan urgences-gériatrie (octobre 2003) et Plan Alzheimer (septembre 2004).Régulièrement, les ministres attendent un point précis, ARH par ARH, des créations de places, équipes mobiles, services de court séjour gériatrique pour le plan urgences-gériatrie, consultations mémoire, CMRR (Centres mémoires deressources et recherche), unités de soins palliatifs pour le plan Alzheimer.Comme le souligne Jean-Marie Vettel du SNGC (Syndicat National de génrontologie clinique), il s'agira dans un premier temps de redéfinir les composantes des différents services, équipes mobiles, centre de consultations mémoire etc.A l'issue du déjeuner, la presse a pu entendre la ministre ainsi que les invités.

    Propositions de la SFGG

    La SFGG : la société française de gériatrie et gérontologie était représentée par son président Jacques Treton, Françoise Forette vice-présidente et Geneviève Ruault déléguée générale.Jacques Treton a affirmé que les différentes composantes de la SFGG seraient mobilisées pour la réussite de la dynamique lancée par Catherine Vautrin.

    Analyses du SNGC

    Le Syndicat national de gérontologie clinique était représenté par son président le Dr. Vettel du Mans.A la veille de la sortie d'un manifeste des gériatres en court de validation, manifeste porté par le SNGC, Jean-Marie Vettel s'est dit satisfait d'avoir été reçu et écouté par Catherine Vautrin.La discussion a permis de balayer ce qui marchait et ce qui demandait soutien et accompagnement : domicile, EHPAD, hôpitaux, université, recherche... les champs étant liés entre eux et en réseau.Le SNGC attend le décret du médecin coordonnateur qui doit sortir très bientôt légèrement remanié.Jean-Marie Vettel est ravi du choix de professionnels de terrain pour le suivi des divers Plan et "effets d'annonce".Jean-Marie Vettel témoigne de "la difficulté de créer des lits de courts séjour gériatrique dans un centre hospitalier classique quand l'ARH (Agence régionale de l'hospitalisation), la direction de l'hôpital et surtout la CME (Commission médicale d'établissement) ne sont pas motivées (devoir fermé des lits pour en ouvrir en gériatrie...)."

    Le collège des enseignants

    Le Pr. Jean-Pierre Emeriau de Bordeaux président du Collège, accompagné du Pr.Claude Jeandel secrétaire général, et du Dr. Marie-Pierre Hervy, a rappelé qu'en France,il n'existait que 38 professeurs de gériatrie (juste autant que pour la chirurgie esthétique).Des villes comme Marseille, Nice, Poitiers, Caen... n'ont à ce jour pas de professeur.L'heure est à la formation de ces professeurs puis des chefs de clinique, médecins... Cette mission sera encadrée par le Pr.Françoise Forette au secrétariat d'Etat.Françoise Forette a rappelé que que la spécilité de gériatrie était récente, née d'un DESC de type II ouvert à l'internat.Les premières promotions ne sortiront donc que dans 3 ou 4 ans.Cette spécialité est aussi accessible via la VAE (Valorisation des acquis de l'expérience).Cette spécialité engage le médecin à exercer la gériatrie à titre exclusif.Marie-Pierre Hervy a rapeller que 3000 médecins coordonnateurs d'EHPAD étaient à former, et tout particulièrement à la notion de coordination à l'intérieur de l'EHPAD mais aussi à l'extérieur avec les réseaux de proximité (CLIC, soins paliatifs, équipes mobiles...).Pour Jean-Marie Vettel, nous arriverons naturellement à un "réseau automatique" avec des Praticiens hospitaliers (PH) à mi-temps sur l'hôpital et à mi-temps dans une ou deux EHPAD...

    Le Collège professionnel des gériatres

    Le collège est présidé par Alain Franco, piloté par le Dr. Geneviève Ruault, en sont membres le Pr. Muriel Rainfray de Bordeaux et le Dr. Jean-Pierre Aquino de al Clinique de la Porte Verte à Versailles.Ce collège regroupe la SFGG, le SNGC, le collège des enseignants pour exprimer une voix unique en gériatrie lorsqu'elle est demandée.Alain Franco représenté par Geneviève Ruault a été satisfait de cette rencontre notamment concernant la prise de conscience des besoins en formation.



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -