Agevillage

Polémique en Roumanie

Une femme de 67 ans enceinte de jumelles


Partager :

Le cas d'une Roumaine âgée de 67 ans enceinte de jumelles après une fécondation in vitro a suscité une vive controverse dans le pays

«Egoïste, inconsciente« ou bien «courageuse et volontaire«, sur les forums internet la polémique enflamme les esprits: la situation de l'ex-professeur universitaire Adriana Iliescu, enceinte de sept mois après plus de neuf ans de traitements de fertilité et candidate au titre de «plus âgée mère du monde», est impitoyablement décortiquée par les internautes.«Mère porteuse de scandale», écrivait pour sa part dans son édition de mardi le journal Cotidianul, mettant en question «l'éthique» des médecins ayant consenti à l'insémination artificielle de cette femme «trop âgée pour voir ses enfants grandir».«C'est un scandale», s'insurge la responsable d'un centre de reproduction assistée, Lucia Cornea. Selon elle, une nouvelle loi sur la reproduction assistée sera adoptée en Roumanie d'ici le 1er janvier 2007, date à laquelle Bucarest espère rejoindre l'Union européenne.«Cette loi, conforme aux normes européennes, devrait prévoir une limite d'âge --soit environ 50 ans-- pour les Roumaines qui veulent subir une insémination artificielle», affirme le dr Cornea. L'ancien ministre de la Santé, Ovidiu Branzan, juge pour sa part «un peu exagérées les techniques de fécondation in vitro» subies par Mme Iliescu. Selon lui, «le thème de la reproduction assistée est très délicat».Le mystère le plus total entoure toutefois le cas de cette femme, que le public roumain connaît seulement à travers une interview accordée en exclusivité à la chaîne de télévision Realitatea TV. Dans cette interview réalisée dans un hôpital de Roumanie dont la localisation n'a pas été rendue publique, Mme Iliescu avoue «ne pas avoir pu se résigner à ne pas avoir d'enfant»."J'ai toujours rêvé d'être mère . Je vis la plus belle période de ma vie, en attendant de mettre au monde mes deux filles jumelles», dit, visiblement émue, cette femme aux cheveux grisonnants qui assure ne «pas ressentir» le poids de son âge.Les cliniques du pays spécialiséesdans l'insémination artificielle sont très discrètes lorsqu'on demande des détails sur Mme Iliescu. Seule certitude: l'insémination a été faite dans une clinique privée, selon le ministère de la Santé. Avare de commentaires, une porte-parole du ministère se borne à préciser que cette institution «suit le cas avec grand intérêt». Le directeur de la commission éthique de l'ordre des médecins, Gheorghe Borcean, a pour sa part déploré le flou autour de cette affaire. Un cas d'une telle ampleur aurait dû faire l'objet de débats académiques et non pas d'un seul reportage à la télévision», estime-t-il, jugeant l'expérience «très risquée tant pour la mère que pour les enfants».L'Eglise orthodoxe, majoritaire en Roumanie, a adopté quant à elle une position conciliante. «Le Bible prône l'amour et la procréation à n'importe quel âge», a déclaré un responsable du bureau de presse du patriarche Teoctist, Bogdan Teleanu.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -