Agevillage

Fonds de solidarité vieillesse

Déficit plus important que prévu


Partager :

Le Fonds de solidarité vieillesse (FSV) aurait 1,6 milliards d'euros de déficit en 2005

Le Fonds de solidarité vieillesse (FSV) est en train de plonger dans un déficit historique : 1,6 milliards d'euros en 2005, contre seulement 730 millions en 2004, selon les dernières prévisions adoptées par le comité de surveillance du 1er février.Le déficit cumulé atteindrait 3,4 milliards fin 2005 et 4,6 milliards en 2006. Ce fonds est censé dégager des excédents pour alimenter le Fonds de réserve des retraite, fonds de lissage qui doit cumuler 152 milliards de réserves en 2020. Mais la santé financière du FSV, qui doit assurer le financement d'avantages vieillesse "non contributifs" (minimum vieillesse, majorations de pension pour enfants, cotisations vieillesse au titre du chômage), est très liée à la conjoncture économique qui n'est pas très bonne en ce moment.Pour rétablir ses comptes passés dans le rouge depuis 2002, le gouvernement compte sur la baisse du chômage. En attendant, le FSV règle avec retard ce qu'il doit à la caisse vieillesse. Signalons que le projet de loi organique de réforme du financement de la sécurité sociale ouvre aux organismes "concourant au financement des régimes" (dont le FSV fait partie) la possibilité de recourir à l'avance de trésorerie.Dans son avis, le conseil de surveillance "exprime le voeu que les pouvoirs publics adoptent, notamment dans le cadre du PLFSS pour 2006, les mesures nécessaires au rétablissement pérenne de la situation financière du FSV, y compris la réduction de sa dette".Les comptes provisoires du FSV à janvier 2005



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -