Agevillage

Discours de Jacques Chirac sur le Handicap

REACTIONS


Partager :

un sénateur PS propose un «grand emprunt européen»

Le sénateur PS de l'Hérault Marcel Vidal a proposé le lancement d'un «grand emprunt européen» pour financer la politique de prise en charge du handicap, dans une lettre adressée jeudi 10 février au Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.Marcel Vidal note certes que «a prise en compte du handicap …, a certes progressé», mais «un grand emprunt européen pourrait être une solution envisagée pour pallier l'insuffisance actuelle de soutien public à la situation du handicap en France, et notamment les infrastructures d'accueil, comme les maisons spécialisées», fait valoir le sénateur.

L'Unapei sera «vigilante» sur la mise en oeuvre de la loi

L'Unapei (parents de handicapés mentaux) a indiqué mardi 8 février, dans un communiqué qu'elle serait présente «de façon vigilante et constructive» au rendez-vous fixé dans un an par le chef de l'Etat pour faire le point sur la mise en oeuvre de la loi sur le handicap. , l'Union nationale des associations de parents de personnes handicapées.L'Unapei a accueilli «avec intérêt les précisions apportées par le chef de l'Etat concernant les délais de mise en place de la prestation de compensation du handicap et des maisons départementales des personnes handicapées», a-t-elle ajouté.

Elisabeth Auerbacher (PS): «enfoncer des portes ouvertes»

La responsable du PS pour le handicap, Elisabeth Auerbacher, a exprimé sa déception après les déclarations du président Jacques Chirac sur le handicap, mardi 8 février, regrettant qu'il n'ait fait qu'«enfoncer des portes ouvertes». «Quand arrivera-t-on à une véritable citoyenneté des personnes handicapées», s'est-elle demandé, commentant les propos présidentiels sur la nouvelle loi sur le handicap.Selon Mme Auerbacher, cette loi du 3 février est faite «d'effets d'annonce», notamment parce qu'elle ne prévoit «pas de sanctions en cas de non respect de l'accessibilité» des bâtiments par les personnes handicapées ni «de réels financements ».

Chirac-social-handicap-politiqueParalysés de France (APF): «seulement une étape»

La présidente de l'Association des paralysés de France (APF), Marie-Sophie Desaulle, a estimé que la loi handicap adoptée le 3 février par le Parlement et présentée mardi 8 février, à l'Elysée par le président Jacques Chirac, constituait «seulement une étape».«, il y a encore un long chemin à parcourir pour que les personnes handicapées puissent se déplacer librement», a estimé Marie-Sophie Desaulle devant des jounralistes à l'issue du discours du président Chirac.«Une loi ne suffit pas: les principes de celle de 1975 n'ont pas été concrétisés. Il faut que l'ensemble des décideurs publics se saisisse du sujet, sinon la loi restera une incantation», a-t-elle ajouté.La présidente de l'APF, revendique plus de 30.000 adhérents et 500.000 donateurs, a cependant salué les «vraies améliorations», telles la prestation de compensation.Sur l’accessibilité, alors que la loi prévoit de rendre accessibles aux handicapés les transports en commun, les immeubles d'habitation e les lieux recevant du public dans un délai maximum de 10 ans, Mme Desaulle a lancé un appel «aux propriétaires de commerces de proximité, de cinémas, aux maires, à la Poste... S'ils ne se mobilisent pas, on ne va pas y arriver», a-t-elle jugé.«Enfin, il y a un sujet dont personne ne parle, c'est la discrimination à l'embauche, qui concerne d'abord les personnes en situation de handicap», a regretté la présidente de l'APF.

Gilbert Montagné : des «avancées importantes»

Le chanteur non-voyant Gilbert Montagné a salué des «avancées très importantes» dans la loi handicap adoptée début février par le Parlement et présentée mardi 8 février, à l'Elysée par le président Jacques Chirac. «Ce que j'ai entendu est plein d'espoir et pertinent. Il y a des avancées très importantes dans cette loi, des changements concrets sont en train d'être mis en oeuvre: les personnes handicapées vont acquérir plus de dignité, à travers la prestation de compensation, une enveloppe financière importante pour un meilleur quotidien de chacun...», a déclaré Gilbert Montagné à l'issue du discours du président Chirac.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -