Agevillage

Retraites complémentaires

Désaccord sur la revalorisation du point


Partager :

Syndicats et patronat sont en désaccord sur le montant de la revalorisation du point des régimes complémentaires Agirc (cadres) et Arrco (salarié)

La revalorisation des retraites complémentaires qui devait intervenir au 1er avril, pourra-t-elle avoir lieu ? Il est permis d’en douter quand on sait qu’un conflit oppose le Médef et les syndicats sur la valeur du point a-t-on appris de source syndicale mardi 22 février.«Le Medef demande une revalorisation basée uniquement sur la prévision d'inflation pour 2005, sans tenir compte de l'écart entre la prévision 2004 et l'évolution constatée des prix qui s'élève à 0,2 point», a dénoncé Jean-Christophe Le Duigou (CGT), lors d'une conférence de presse.Depuis l'accord du 13 novembre 2003, les retraites complémentaires sont indexées sur l'évolution des prix et non plus des salaires. En 2004, première année d'application du nouveau système, «la revalorisation avait été calculée sur l'indice prévisionnel de l'inflation, qui était de 1,5%, mais l'inflation avait été de 1,7%», a expliqué à l'AFP Jean-Louis Deroussen (CFTC).«Il y a donc un différentiel de 0,2 point, qui doit s'ajouter à l'indice prévisionnel pour 2005, qui est de 1,8%», a-t-il poursuivi, regrettant que le «patronat souhaite rester à 1,8%». «Nous nous appuyons sur le fait que les autres régimes de retraites (Cnav, Ircantec...) ont prévu une revalorisation de 2% cette année», a ajouté M. Deroussen.La CGT a indiqué vouloir «se retrouver avec les autres organisations syndicales (...) pour imposer un niveau de revalorisation répondant aux attentes des retraités», selon M. Le Duigou. La décision sur le montant de la revalorisation doit être prise par les conseils d'administration, qui se réunissent le 8 mars pour l'Arrco et le 10 mars pour l'Agirc.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -