Agevillage

Fête des grands-mères

Une supermamie francilienne


Partager :

Créée en 1987 par le groupe Kraft Jacobs Suchard "café grand'mère", la fête des grands-mères (si nous oublions le caractère commercial que nous lui avons d'emblée reconnu), est peut-être une occasion supplémentaire de "faire pousser des graines d'amour" entre les générations.Cette année, c'est le dimanche 6 mars que les enfants pourront, peut-être un peu plus que les autres jours, porter attention à leurs grands-mères -voire à leurs grands-parents- ; bien que personne n'ait encore songé à "produire" une fête des grands-pères (!) ceux-ci sont tout autant dignes d'intérêt.Ce jour-là, c'est bien d'un échange, des plus simples, qu'il peut effectivement s'agir. En gages d'affection mutuelle, un poème, un dessin d'un côté, le témoignage d'une tranche de vie d'il y a 20 ou 30 ans, de l'autre ...sont tout aussi précieux à recevoir.Mais les "aventures" des plus âgés ne se situent pas, pour toutes, dans le passé. Du haut de leur soixante ans et plus, les grands-parents réalisent, pour certains, encore, de quoi surprendre et forcer l'admiration.Pour preuve, notamment, la "supermamie" élue, hier, 25 février, au Palais des Sports de Paris, lors de la 9ème édition de cette compétition.Ginette Maroto, 67 ans, a confié au journal "Le Parisien" :"On peut avoir eu une vie difficile et positiver".Bénévole auprès d'anciens toxicomanes, la "Mamie" enchaîne tours de chants dans les maisons de retraite, permanence à "SOS Amitié" et performances sportives : sky alpin, canyoning, rafting, nage en eau vive et course à pied !



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -