Agevillage

Vieillesse et perte d'autonomie

«Coup de gueule» de Claude Evin (FHF) contre le manque de moyens


Partager :

- Le président de la Fédération hospitalière de France (FHF), l'ex-ministre socialiste de la Santé Claude Evin, a poussé lundi 28 février, à l'occasion d'une conférence de presse un «coup de gueule» contre les insuffisances de la prise en charge des personnes âgées dépendantes.

La Fédération hospitalière de France s’énerve. Ce n’est pas si fréquent qu’il ne faille le signaler. Lundi 28 février, à l'occasion d'une conférence de presse, le président de la Fédération hospitalière de France (FHF), l'ex-ministre socialiste de la Santé Claude Evin, a poussé un «coup de gueule» contre les insuffisances de la prise en charge des personnes âgées dépendantes.M. Evin a cité en exemple «la sous-médicalisation» des établissements pour personnes âgées. «Actuellement, le taux d'encadrement est de 0,18 infirmière par personne âgée. Il faudrait passer à 0,30. Cela coûte 1,2 milliard d'euros. Ce n'est pas insurmontable», a-t-il expliqué, regrettant au passage que «dans le débat sur la réforme de la Sécu, on n'a pas abordé le sujet».D'où pourrait venir cet argent ? «De l'impôt, des cotisations sociales, ou de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (Cnsa)», a-t-il estimé. A terme, la Cnsa, financée par le produit de la suppression d'un jour férié, devrait prévoir 850 millions d'euros par an pour les personnes âgées dépendantes, selon le gouvernement.La FHF estime qu'en 2005 cette somme sera seulement de 200 millions d'euros, en raison de «la longue montée en charge» de la Cnsa. «Droite ou gauche, il y a toujours eu une insuffisance de choix en faveur des personnes âgées», a reconnu l' ancien ministre de la Santé de Michel Rocard (1988-91).L'actuelle secrétaire d'Etat aux personnes âgées Catherine Vautrin «mène un combat que nous soutenons. Elle a du mal a obtenir des arbitrages satisfaisants», a-t-il ajouté.Créée en 1924, la FHF réunit quelque 1.000 hôpitaux publics et autant de structures médico-sociales (maisons de retraites...), soit la quasi-totalité des établissements du secteur public.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -