Agevillage

Intempéries et urgences

Polémique à l’APHP


Partager :

Saturées or not saturées ? A en croire Patrick Pelloux, responsable syndical des médecins urgentistes, les intempéries ont saturé les urgences. Mais l’AP-HP dément !

- L'Association des médecins urgentistes hospitaliers de France (Amuhf) du Dr Patrick Pelloux a estimé jeudi 3 mars que les urgences étaient «saturées» en raison des intempéries, jugeant que le plan blanc devra être appliqué sans délais «si cela est nécessaire».«La situation est très grave et intolérable aux urgences de nombreux établissements», écrit l'Amuhf dans un communiqué, soulignant que «l'état de crise chronique aux urgences» est «aggravé par la situation climatique».«Nous demandons de toute urgence que soit réuni avec nos délégués de l'Amuhf des cellules de crise dans les agences régionales d'hospitalisation (ARH) afin d'aider les hôpitaux à fonctionner. Si cela est nécessaire, le recours au plan blanc devra être appliqué sans délais», ajoute-t-il.Le déclenchement du plan blanc vise à adapter l'organisation du système hospitalier en cas d'afflux de victimes vers les hôpitaux.Réagissant le même jour, jeudi 3 mars au soir, l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris a assuré que «les constats effectués ces derniers jours ne montrent pas au niveau global de l'AP-HP d'accroissement particulier de l'activité d'urgences».Dans un communiqué, l'AP-HP précise que «le pic d'épidémie de grippe est dépassé» après avoir été «entre autres à l'origine d'une progression de 5% des prises en charges des personnes âgées de plus de 75 ans par rapport au mois de janvier».L'AP-HP précise que «l'activité de traumatologie a significativement aurgmenté plus récemment du fait des conditions météorologiques». Un peu plus tôt, l'association des médecins urgentistes hospitaliers de France (Amuhf) du Dr Patrick Pelloux avait affirmé, sans citer nommément Paris, que les urgences étaient «saturées» en raison des intempéries, jugeant que le plan blanc devrait être appliqué sans délais «si cela est nécessaire».



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -