Agevillage

Alzheimer

AlzheimerUn diabète cérébral comme symptôme de la démence


Partager :

Une carence d'insuline dans le cerveau pourrait être l’un des signaux annonciateurs de la maladie d’Alzheimer

Des chercheurs américains viennent peut-être de découvrir une nouvelle forme de la diabète. Cérébral celui-ci. Une baisse de l'insuline dans notre cerveau pourrait être lié à la maladie d'Alzheimer.Il était acquis que le cerveau produisait de l'insuline. Une hormone indispensable à la survie des neurones et des cellules cérébrales. Nous savions aussi que le diabète pouvait entraîner une dégénérescence nerveuse, qui affecte notamment les membres inférieurs des diabétiques.Une étude du Pr Suzanne de la Ponte et de son équipe, du Rhode Island Hospital aux Etats-Unis, va plus loin. Elle établit une relation directe entre diabète et maladie d'Alzheimer. Les chercheurs ont analysé post mortem, le cerveau de plusieurs patients atteints de maladie d'Alzheimer.Et ils ont constaté que la présence d'insuline y était "significativement réduite", particulièrement au niveau du cortex frontal, de l'hippocampe et de l'hypothalamus... Des zones directement affectées par la maladie. En clair, une chute de la production d'insuline cérébrale entraînerait une dégénérescence des cellules du cerveau, un signe avant-coureur de la maladie d'Alzheimer.Mais "ces anomalies -la baisse de production d'insuline cérébrale .- ne correspondent nullement à un diabète de type 1 ou 2. Ils semblent être les conséquences d'une maladie plus complexe, peut-être un diabète de type 3" concluent les auteurs.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -