Agevillage

Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)

Un gène serait lié à cette cécité qui touche les personnes âgées


Partager :

La dégénérescence maculaire liée à l'âge ou DMA serait le fait d’un gène spécifique qui a été isolé. Reste à mettre au point une thérapie

Un gène lié à une forme de cécité touchant les personnes âgées a été identifié, ce qui pourrait permettre de détecter plus vite la maladie et mettre au point de meilleurs traitements, selon des travaux publiés jeudi 10 mars dans la revue américaine Science.Cette maladie, appelée dégénérescence maculaire liée à l'âge ou DMA, se traduit par une détérioration de la région centrale de la rétine, causant une perte de vision centrale. Aucun traitement ne s'est avéré efficace. Trois équipes de recherche américaines ont analysé le génome d'individus souffrant ou non de DMA.L'équipe de Robert Klein, de la Rockfeller University à New York, a examiné plus de 100.000 variations de séquences dans le génome entier et ont pu identifier une variation spécifique dans le gène CFH qui est fortement liée au DMA. Elle estime que cette variation augmente de 3 à 7 fois le risque de développer la maladie.Le gène CFH est situé dans une région du chromosome 1 qui est déjà associée au DMA dans le cadre d'études de familles sujettes à la maladie. Deux autres équipes de recherche, l'une menée par Albert Edwards de l'Université du Texas à Dallas et l'autre par Jonathan Haines du Vanderbilt University Medical Center à Nashville (Tennessee), se sont concentrées sur cette région. Les deux groupes ont analysé les séquences sur cette portion du chromosome et ont identifié la même variante que le groupe de recherche de Klein.Ensemble les trois études suggèrent que cette variante expliquerait de 20 à 60% de tous les cas de DMA.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -