Agevillage

Financement de la dépendance

Le jour férié travaillé (sera ) « insuffisant » reconnait DousteBlazy


Partager :

Le ministre de la Santé a affirmé mercredi 16 mars que la journée de travail de solidarité «ne suffira pas» à l'avenir à payer la dépendance.

Philippe Douste-Blazy, ministre de la Santé, a affirmé mercredi 16 mars que la journée de travail de solidarité, fixée au lundi de Pentecôte, «ne suffira pas» à l'avenir à payer la dépendance, en raison de l'augmentation de l'espérance de vie.«Que ce soit la droite, le centre ou la gauche, il n'y a pas de réflexion sur ce qui nous arrive» avec l'augmentation de l'espérance de vie, a déclaré Philippe Douste-Blazy lors de la «Convention sociale» de l'UMP, organisée mercredi 16 et jeudi 17 mars à l'Assemblée Nationale.«Personne n'ose vraiment dire: 'qui va payer'?», a-t-il poursuivi. Rappelant que le gouvernement a décidé d'instaurer «une journée de travail de plus» pour «payer la dépendance», il a signalé que «2 mds EUR, ça ne suffira pas devant l'étendue des dégats».«On a un problème majeur, je ne sais pas comment on va pouvoir payer la dépendance demain», a-t-il averti, en ajoutant qu'il y aurait «des choix majeurs» à faire.Devant le vieillissement de la population, «si on ne fait pas attention, les hommes et femmes politiques, les partenaires publics, les partis politiques ne vont plus que parler essentiellement maisons de retraites, personnes âgées, fin de vie», a-t-il souligné.C'est pourquoi il a mis l'accent sur le «pacte européen de la jeunesse» que Jacques Chirac l'a chargé de promouvoir dans l'Union européenne. «Nous devons avoir une réflexion démographique, seule solution pour payer nos charges sociales», a-t-il préconisé.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -