Agevillage

Humanitude, Comprendre la vieillesse, prendre soin des hommes vieux : un ouvrage d'Yves Gineste et Jérôme Pellissier

L'homme vieux est une personne


Partager :

Après avoir dénoncé dans "la Nuit tous les vieux sont gris" cette société incapable d'accepter son vieillissement et violente envers les plus âgés, l'écrivain et chercheur Jérôme Pellissier s'est rapproché d'un soignant étonnant, chaleureux, pétri d'"Humanitude", Yves Gineste.

Avec sa femme Rosette Marescotti, Yves Gineste travaille depuis plus de 26 ans auprès des soignants, auprès des personnes très âgées, malades, aux comportements parfois d'agitation pathologique.

Ils furent choqués par ces hommes-vieux, délaissés, à qui l'on ne parle que 120 secondes sur 24 heures, qui ne sont plus reconnus par leurs frères humains (Ils ne sont plus touchés, regardés, reconnus comme des frères humains). Les auteurs furent aussi choqués par le désarroi des soignants impliqués, dévoués, agissant avec leurs connaissances, dans des institutions qui "sont censées soigner". Ils vont inventer l’Humanitude et devenir les « Doltos de la gérontologie » démontrant que « l’Homme vieux est une personne ».


L'écrivain et le soignant ont associé leurs forces, leurs connaissances, leurs approches pour proposer à tous ceux qui accompagnent les "hommes vieux" comme ils les appellent une réflexion sur la vieillesse, sur les soins, le prendre soin.


Alors, naturellement, les soignants, les aidants vont se précipiter sur le chapitre 7 de cet ouvrage HUMANITUDE, car il présente les "techniques", les "règles de l'art" que Yves Gineste et Rosette Marescotti ont patiemment recueillies, testées, validées, sur le terrain auprès des soignants, depuis 26 ans. La Méthodologie des soins Gineste-Marescotti est en perpétuelle évolution. Plébiscitée au Québec, chaque stage de terrain permet aux auteurs de la faire avancer.

Le "vivre et mourir debout", l'"auto-feed-back" (pour maintenir une communication continue avec la personne aidée), le "toucher tendresse", la "capture sensorielle"... sont autant de "techniques" du prendre soin qui sur le terrain donnent des résultats immédiats et spectaculaires : pacification de 90 % des comportements d'agitation pathologique...
Ces approches n'ont rien de totalement révolutionnaire, totalement nouveau.
Certains soignants, intuitivement, et parfois clandestinement
, les appliquaient sans leur donner le mot "techniques".

Mais comme le soulignent les auteurs, sans ces règles de l'Art, il est très difficile de maintenir en Humanitude ces hommes vieux, 365 jours par an, 7 jours sur 7. L'ensemble de l'équipe d'une institution doit les connaître pour éviter les ruptures dans le prendre-soin. Chacun doit connaître et comprendre ces règles pour facilement les appliquer.

Il faut plusieurs mois voire deux à trois années pour intégrer naturellement, dans ses comportements, ces règles de l'Art.
Une fois ces "règles de l'Art" découvertes, chacun va pouvoir revenir sur les six premiers chapitres passionnants, documentés, pédagogiques, analysant le sens de cette méthodologie de soins Gineste-Marescotti. Comme l'écrit Geneviève Laroque présidente de la Fondation Nationale de Gérontologie, dans sa préface : "les auteurs enfoncent, fermement, délibérément une porte que l'on espérait ouverte et rappellent que "l'homme vieux est une personne" comme cette autre rappelait que "le bébé est une personne".
Yves Gineste et Rosette Marescotti sont surement les nouveaux "Dolto" de la gérontologie. Cet ouvrage "Humanitude" va être lu, relu, annoté...par des soignants avides de savoir prendre soin des hommes-vieux.

Une référence, un outil de travail

Comprendre la vieillesse, c'est-à-dire connaître l'homme et son lien indéfectible d'Humanitude avec les autres hommes.

Comprendre pourquoi des hommes-vieux sortent de l'humanitude et deviennent des "hommes-vieux-sauvages"

Comprendre l'homme-soignant, son histoire, ses repères, ses moyens

Pour comprendre à quel point il faut des techniques, des outils, des méthodes, des règles de l'Art, afin conserver ce lien d'Humanitude entre tous les hommes. Voila le sommaire de ce nouvel ouvrage de référence, paru en avril 2005.

Cliquez ici pour commander le livre : Humanitude, Comprendre la vieillesse, prendre soin des hommes vieux de Yves Gineste et Jérôme Pellissier

Pour découvrir les formations des professionnels à la Philosophie de l'Humanitude, la Méthodologie de soins Gineste-Marescotti., les programmes des formations, les instituts de formations agrées : www.igm-formation.net

Contacter IGM (Institut Gineste-Marescotti) Ile de France : annie.morel@igm-formation.net -   tel. 01 42 46 65 00



mis à jour le

LES LIENS UTILES

IGM Formation

La Philosophie de l'Humanitude fondée et développée par Rosette Marescotti et Yves Gineste (CEC-formation) réfléchit sur le sens des termes : soignant, soigner, prendre soin.

Yves Gineste et Rosette Marescotti interviennent sur la France entière mais aussi à l'international (Portugal, Japon, Etats-Unis) pour former des soignants, des enseignants, sur les règles de l'art qu'ils ont établies à partir de leur expérience de terrain, afin de faire évoluer positivement les pratiques.

IGM FRANCE
19 rue d'Enghien
75010 Paris
Tél. 01 42 46 65 00
Mail : contact@igm-formation.net



Partager :


Vos réactions

Lotus

16/09/2010 08:09

Effet miroir


Bonjour, La méthode Gineste-Marescotti replace l'humain au coeur du soin. L'équipe que j'encadrais c'est du coup retrouvé dans la situation du miroir, les soignants se sont regardés faire et ils ont été extrémement déçu, pour certain dégoûtés parce qu'ils n'ont pas pu exploité la méthode à la hauteur de leurs espérances. J'adhère totalement à cette méthode dont j'ai suivi la formation, mais j'ai assisté à la montée d'une souffrance térrifiante au regard. Et lorsque les soignants souffrent, comment peuvent ils être dans la relation d'aide?



marifoi

22/09/2009 14:09

merci


merci à Rosette et à Yves . Ils sont formidables .Ils nous rappellent que la seule chose importante est d'aimer .



alp0036

03/09/2009 12:09

Il est grand temps


Il est grand temps de réagir car sinon la boucle sera infernale, au nom de la performance : dès lors qu'on ne rapporte plus rien à la société, on n'y a plus sa place !
Il y a réellement besoin d'une prise de conscience, car quelle souffrance pour nos aînés ! Ceux-là même qui se slont battus toute leur vie ... et qui auraient besoin d'un peu de resonnaissan,ce et enfin qu'on s'occupe d'eux ! Et n'oublions pas que (si Dieu nous prête vie) nous serons tous concernés un jour !
Alors un grand bravo pour cette initiative et pour cette belle réflexion !




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -