Agevillage

Allocation personnalisée d'autonomie (APA)

Plus de 800.000 bénéficiaires fin 2004


Partager :

Le nombre des bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) atteignait à la fin de l'année dernière 865.000, dépassant ainsi l'objectif de 800.000 prévu lors de l'élaboration du dispositif sous le gouvernement Jospin, indique une étude de la Drees publiée lundi 11 avril.

«Au 31 décembre 2004, 865.000 personnes bénéficiaient de l'APA», établit une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees, ministères de la Santé et de l'Emploi) publiée lundi 11 avril. Au 31 décembre 2003, le nombre de bénéficiaires s'élevait à 792.000.Le montant moyen du plan d'aide à domicile, par personne, est de 488 EUR par mois et de 406 EUR en établissement, note la Drees. En outre, «les bénéficiaires vivant en établissement sont en moyenne sensiblement plus dépendants que ceux vivant à domicile».Votée le 20 juillet 2001 sous le gouvernement Jospin, la loi élaborée par Paulette Guinchard-Kunstler, secrétaire d'Etat aux personnes âgées, et créant l'APA est entrée en vigueur le 1er janvier 2002. L'objectif, basé sur l'enquête Handicap-incapacité-dépendance (HID) de 1999-2000, était que le dispositif bénéficie à terme à environ 800.000 personnes «en perte d'autonomie».En 2004, le nombre de bénéficiaires a augmenté «de 9,2%» après une hausse de «31% en 2003», selon l'étude qui souligne que «la fin de la montée en charge du dispositif semble se rapprocher pour une grande majorité des départements». Cette montée en charge a bousculé les projections avancées par le sénateur Alain Vasselle (RPR), dans un rapport de mai 2001 sur le sujet, qui prévoyait que le chiffre de 800.000 bénéficiaires serait atteint en 2007. Il tablait sur 605.000 bénéficiaires en 2004.

83% des bénéficiaires ont au moins 75 ans

Pour la Drees, à la fin 2004, «59% des bénéficiaires de l'APA vivaient à domicile et 41% en établissement». Autre enseignement: 83% des bénéficiaires de l'APA ont au moins 75 ans et 42% ont 85 ans ou plus. 77% des bénéficiaires de 75 ans ou plus sont des femmes, alors qu'elles constituent 71% de l'ensemble de la population âgée de 75 ans ou plus.Par ailleurs, la Drees indique que «6% des bénéficiaires ont cessé de percevoir l'allocation, essentiellement pour cause de décès (dans 78% des cas) ou sont passés d'une APA à domicile à une APA en établissement » (16% des cas).«Pour la mise en oeuvre de l'APA, les départements déclarent avoir mobilisé fin 2004 en moyenne 5,1 personnes en équivalent temps plein pour 1.000 bénéficiaires de l'APA ».Selon le secrétariat aux personnes âgées, l'APA a coûté au total (Etat et départements) 1,9 milliard d'euros en 2002, 3,2 mds en 2003 et 3,6 mds en 2004. Interrogé, il n'a pas été en mesure de fournir des données chiffrées sur le nombre total de personnes dépendantes. Le président de l'Association des directeurs d'établissements d'hébergement pour personnes âgées (Adehpa), Pascal Champvert, estime qu'«il y a 1,2 million de personnes fragilisées, dont la moitié en établissements et la moitié à domicile ».Selon M. Champvert, «avec l'arrivée à 85 ans de la classe d'âge du baby boom issue de la première Guerre mondiale, il y aura 500.000 personnes +fragilisées+ supplémentaires d'ici 2010 ».



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -