Agevillage

Manquements graves à l'hygiène dans l'Oise

Une directrice de maison de retraite écrouée


Partager :

La directrice d'une maison de retraite à Fréniches (Oise) a été mise enexamen et écrouée pour «délaissement» et son établissement a été fermé par le préfet pour «manquements assez graves» à l'hygiène.

La directrice de l'établissement «Les Myosotis», qui accueillait 17 pensionnaires, a été écrouée samedi 9 avril, après une perquisition qui a mis en évidence «l'absence de soins élémentaires, une médicalisation anarchique, l'insalubrité de certains locaux, l'insuffisance et la non qualification du personnel», a précisé le parquet de Compiègne.Le préfet de l'Oise, Jacques Gérault, a de son côté ordonné la fermeture provisoire de la maison de retraite, non médicalisée et privée, pour des «manquements assez graves à l'hygiène et à l'organisation» constatés par les services de la Direction départementale des affaires sanitaire et sociales (DDASS).Une administratrice provisoire a été nommée et les 17 personnes âgées, atteintes de pathologies plus ou moins lourdes, devaient être relogées prochainement dans des établissements de la région, a précisé la préfecture. «Les Myosotis» étaient ouverts depuis 1984 et «a priori» seulement quatre personnes encadraient les pensionnaires, selon le parquet de Compiègne qui avait ouvert une enquête préliminaire, il y a plusieurs mois, à la suite de plaintes.La directrice mise en examen, âgée de 54 ans, a fait appel de son placement sous mandat de dépôt, a indiqué le parquet.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -