Agevillage

Proposition de groupes d'expression sur la bientraitance


Partager :

L'association MAMA (Maltraitance Alzheimer et Maladies Associées) se mobilise et propose un mode d'emploi pour atteindre la Bien-Traitance des personnes âgées vulnérables.Parmi ces approches, les groupes d’expressions permettent aux soignants, aux aidants de se resituer et d’approfondir leur réflexion sur leurs attitudes envers les personnes âgées.Ces groupes d'expression permettent notamment d'appréhender la dimension psychologique des besoins et des attentes de ces personnes et d’améliorer leur accompagnement.Pour cela nous utilisons les bases de l’humanitude pour se replacer dans les besoins fondamentaux de l’être humain.Les séances de trois heures sont entrecoupées de jeux de rôles qui permettent de sensibiliser les participants aux réactions que peuvent avoir les personnes âgées face à des attitudes ou des comportements qui ne sont pas adaptés et qui ne débouchent donc pas sur la bientraitance.Un exemple qui a été développé par un groupe au cours d’un jeu de rôle porte sur le repas. Le jeu de rôle montrait un homme âgé, résident dans une maison de retraite dans laquelle se pratique le service à l’assiette. Ce monsieur âgé refuse systématiquement de manger. Pourtant les menus sont étudiés, biens préparés et les plats sont bons. Peu à peu l’heure des repas devient très dure et devant ce refus, les soignants passent de la gentillesse à la pression bienveillante tandis que petit à petit une certaine agressivité grandit chez la personne âgée. Jusqu’au moment où, plutôt que d’essayer de convaincre la personne demanger, un soignant se rend compte que le fait de voir une assiette bien remplie devant lui écœure cette personne, il diminue la ration. Cela suffit pour redonner appétit à cette personne. Cet exemple, courant en maison de retraite, montre qu’une prise en compte approfondie de la personne est nécessaire pour lui apporter le meilleur accompagnement en respectant ces besoins ainsi que sa façon de vivre.Dans bien des cas de difficultés avec des résidents, cela peut être résolu d’une façon simple et ces séances de groupes permettent de retrouver le contact et la compréhension des personnes en instaurant une meilleure bientraitance et un meilleur bien –être tant des résidents que des soignants qui peuvent travailler dans des conditions où ils sont plus détendus.Ces groupes permettent aussi de mieux appréhender les personnes qui ont parfois des réactions qui paraissent inadaptées et ne sont que des réponses à leur environnement.ContactAssociation MAMAwww.assomama.comTel. 06 09 44 97 02



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -