Agevillage

Loi relative à la fin de vie

Le Sénat adopte le droit au "laisser mourir"


Partager :

Les sénateurs ont adopté le 13 avril, la proposition de loi relative aux droits des malades et à lafin de vie. Ils ont accordé le droit au « laisser mourir » tel que les députés l'avaient voté à l'unanimité le 30 novembre 2004. Cette proposition -rédigée au lendemain de la mort du jeune tétraplégique Vincent Humbert en octobre 2003-émanait d'une mission d'information parlementaire créée à l'initiative de deuxdéputés, l'UMP Nadine Morano et le socialiste Gäetan Gorce.La loi redefinit l'acharnement thérapeutique, encadre les procédures d'arrêt des traitements pour tous les malades, reconnait des droits spécifiques aux malades en fin de vie, prévoit pour toute personne majeure la possibilité de rédaction de directives anticipées, autorise le médécin a arréter tout traitement desmalades en phase terminale lorsque ceux-ci, encore conscients, le décident. Elle encadre la pratique du "double effet" consistant à soulager la douleur tout en abrégeant la vie. Enfin, elle tend largement à développer la pratique de soins palliatifs.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -