Agevillage

Le Prix Chronos de littérature a 10 ans

6 lauréatset 10 prix de « contribution »


Partager :

L’annonce des résultats du Prix Chronos 2005 avait lieu ce 23 avril, dans la Salle Victor Hugode l’Assemblée nationale, à l’occasion de la Journée Mondiale du Livre, qui sedéroule chaque année à cette même date, sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO).Un après-midi gai et convivial -un peu magique, même- entre petits, plus grands et très grands enfants. La Fondation nationale de gérontologie (FNG) avait prévu une double remise de prix. Les auteurs et illustrateurs des ouvrages lauréats ont été naturellement récompensés mais aussi des acteurs de terrain, enseignants, bibliothécaires, villes, médias. Dix organismes qui ont contribué au développement du Prix Chronos en le faisant passer de 200 lecteurs en 1996 à près de 32 000 en 2005. Les numéros présentés par le magicien Fabrice et appréciés rappelaient le caractère magique de cette réussite.Paulette Guinchard-Kunsler, en sa qualité de Vice-Présidente de l'Assemblée Nationale, députée du Doubs a témoigné de son plaisir à accueillir le Prix Chronos et ce qu’il véhicule, - éducation au plaisir de la lecture, certes, mais aussi solidarité entre les âges, transmission de savoir, citoyenneté, rencontre individuelle et collectives, - à la fois dans ce "haut lieu de démocratie qu’est l’Assemblée nationale et dans la salle qui porte le nom d’un grand Monsieur, lui aussi parlementaire et grand visionnaire. De Victor Hugo,elle rappelle la qualité des disours notamment sur la misère, la paix en Europe…Françoise Forette, Directrice de la FNG lit un message de Geneviève Laroque « Chronos a grandi-vieilli ; 10 ans de jubilation pour les chronosaures qui sont loin d’être en disparition » ..On grandit-vieillit dès qu’on existe … ».

Les livres récompensés

  • Maternelles et CP – 8164 enfants - En route pour la montagne magique ; Laurence GILLOT ; Jean-François MARTIN (Ill.) ; Bayard Jeunesse, 2004 (Coll. Les belles histoires);
  • CE1 et CE2 – 9517 enfants - Angelman ; Didier LÉVY ; Matthieu ROUSSEL (Ill.)Sarbacane, 2003
  • CM1 et CM2 -7187 élèves - Mamie sitter ; Nathalie CHARLES ; Ginette HOFFMANN (Ill.) ; Rageot (Coll. Cascade, 2004)
  • 6ème et 5ème – 3539 jeunes - Mamie mystère ; Marie-Sophie VERMOT ; Daphné COLLIGNON (Ill.) ; Milan (Coll. Milan Poche Cadet + ; Tranche de vie), 2004 ;
  • 4ème et 3èmes -2318 jeunes - Les coups durs ; Elizabeth LAIRD ; David LAFORGUE (Ill. couv.) ; Luc RIGOUREAU (Trad.) ; Flammarion (Coll. Tribal), 2003 ;
  • Lycéens, 20 ans et plus : La reine nue ; Anne BRAGANCE, Actes Sud (Coll. Un endroit où aller, 2003.
  • Pour plus de détails sur ces ouvrages et connaître le vote des enseignants :cliquez ici .Pour retrouver toute la sélection du Prix Chronos 2005 : cliquez ici .

    Les autres prix

    A l'occasion du 10ème anniversaire, 10 prix ont été decernés à tous ceux qui par leur dynamisme ont accompagné et soutenu l'initiative. La FNG a identifié des prix "de la pure folie" pour les maternelles -parce que justement celà n'en était pas-; "de la fidélité"; "du plus grand jury"; "du lien entre les générations"; "ambassadeur" -ville, département, pays, jumelage, nouvelles déclinaisons- et trois "Prix media". C'est à ce titre qu' Agevillage.com a été récompensé. Bien que de 5 ans plus jeune, Agevillage, dès sa "naissance", a adhéré et accompagné,en la relayant par une information régulière, la magnifique initiative du prix Chronos porté par la thématique qui nous est aussi très chère : "Grandir c'est vieillir, Vieillir, c'est grandir".Pour découvrir tous les récompensés du 10ème anniversaire : cliquez ici.A Propos- Le journal Le Monde consacrait dans son édition du 22 avril un article aux travaux de Geneviève Arfeux-Faucher, directeur de recherche à la FNG. Celle-ci déplore que beaucoup d'auteurs hésitent à aborder des sujets tabous "C'est dommage,car les jeunes trouveraient dans ces lectures un écho à leurs propres préoccupations, qu'ils n'osent ni formuler, ni évoquer avec leur entourage. Cela les aiderait pourtant à se structurer." Elle observe également : "On constate une confusion générationnelle sur une seule tête, la plus âgée, alors que les enfants savent très bien faire la différence entre leurs grands-parents actifs et l'arrière-grand-mère fatiguée ou même atteinte de la maladie d'Alzheimer". Elle voit là, précise le journal, une sorte de "cécité sociale" des adultes d'aujourd'hui, qui persistent à donner des grands-parents une image conforme à leurs souvenirs et non à la réalité actuelle.Bravo pour la grande réussite du prix Chronos 2005 à deux de ses chevilles-ouvrières : Jacqueline Gaussens et Bernard Paris.



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -