Agevillage

Lancement d'une campagne de communication sur la "Journée de Solidarité"

Dépendance : le nouveau risque


Partager :

"Il y a 60 ans, quand la sécurité sociale a été créée, personne n'avait pensé au risque dépendance (il y avait d'autres priorités à l'époque). Aujourd'hui, la fraternité inter-générationnelle est l'affaire de tous".Philippe Douste-Blazy a ainsi présenté la campagne de communication déclinée en 4 visuels entre les 3 et 9 mai, dans la presse nationale, la presse gratuite, la presse hebdomadaire et quotidienne régionale.Pour Philippe Douste-Blazy, "nous sommes les premiers dans l'histoire de l'humanité à avoir une espérance de vie après 80 ans qui est de 8 ans pour les hommes et de 10 ans pour les femmes.Nous sommes donc les premiers à vivre ce "problème-là", précise-t-il.L'objectif de cette campagne, imaginée depuis deux mois par Catherine Vautrin,secrétaire d'Etat aux personnes âgées, est de montrer que cette journée de travail permettra d'améliorer concrètement la vie quotidienne des personnes âgées ou handicapées : aides à domicile, aides techniques... Il est précisé sur chacun des visuels que 2 milliards d'euros récoltés (contribution de 0,3% des employeurs privés et publics, revenus du capital hors épargne populaire et livret A)seront intégralement consacrés à la CNSA, Caisse Nationale Solidarité pour l'Autonomie, sous contrôle du parlement et de la Cour des Comptes.Les fonds de la CNSA serviront exclusivement à :
  • permettre aux personnes âgées de vivre chez elles le plus longtemps possible, comme elle le souhaite
  • médicaliser, en 2005, 1600 maisons de retraite, dont 100 seront de nouvelles constructions
  • verser la prestation de compensation du handicap pour prendre en charge defaçon personnalisée les surcoûts de toute nature
  • personnaliser le saides pour généraliser et rendre effectif l'accès de shandicapés à l'école, l'université, aux transports, bâtiments, à l'emploi...
  • Plus de 30 000 emplois spécialisés seront ainsi créés en 2005 grâce à cette journée, précise la campagne.Cette campagne de communication "www.journéedesolidarite.gouv.fr" coûtera 3 millions d'euros sur les crédits du gouvernement consacrés aux campagnes de communication publiques.Ces crédits sont indépendants de la CNSA.



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -