Agevillage

Pour dresser un bilan du lundi de Pentecôte

Jean-Pierre Raffarin met en place un comité d'évaluation


Partager :

Le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a installé mercredi 11 mai, le comité d'évaluation de la journée nationale de solidarité avec les personnes dépendantes.

Un comité d'évaluation de la journée nationale de solidarité avec les personnes dépendantes a été mis en place mercredi 11 mai par Jean-Pierre Raffarin, premier ministre. Ce comité, animé par le député UMP Jean Leonetti, sera chargé de tirer dès la fin juin les premiers enseignements du lundi de Pentecôte, a annoncé Matignon dans un communiqué.Afin de «procéder à une appréciation sereine et objective de la manière dont cette réforme est mise en oeuvre sur le terrain», ce comité sera composé de 13 membres, parlementaires, hauts fonctionnaires et personnalités qualifiées, précise Matignon. Ce groupe d’experts «a été invité à faire part de ses orientations dès la fin du mois de juin 2005». «Le gouvernement pourra ainsi prendre rapidement s'il y a lieu d'éventuelles dispositions permettant d'assurer un déroulement optimal de la journée de solidarité au cours des prochaines années» , poursuit le communiqué de Matignon.Jean-Pierre Raffarin avait annoncé cette évaluation devant la pagaille annoncée pour le lundi 16 mai, première application à grande échelle de la loi du 30 juin 2004 qui a instauré la journée nationale de solidarité avec les personnes âgées et handicapées.Le comité d'évaluation, qui ne compte aucun syndicaliste ni élu de gauche, est composé de sept parlementaires UMP et UDF: Jean Leonetti, premier vice-président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, Jacques Pélissard, président UMP de l'Association des maires de France, Jean-Louis Christ (UMP), René Bouin (UMP), Alain Gournac (UMP), Gérard Dériot (apparenté UMP) et Yvan Lachaud (UDF). MM. Christ et Lachaud avaient protesté publiquement contre la suppression du lundi de Pentecôte férié.Les six personnalités qualifiés sont Christian Nique et Jean-Baptiste Carpentier, recteurs, Marc Cabane, préfet, Georges Drouin, président du Groupement des professions de services au MEDEF, Michel Didier, directeur de Rexecode, institut d'études économiques proche du patronat, et Robert Rochefort, directeur du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (CREDOC).



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -