Agevillage

La validation de Naomi Feil


Partager :

Elle est aujourd'hui âgée de 82 ans, mais Naomi Feil, auteur de la Validation (approche des soins par la communication), est d'un dynamisme impressionnant. Pendant deux heures, oscillant entre le français et l'anglais, elle vibre et emporte son auditoire dans le monde des vieilles dames et vieux messieurs qu'elle a longuement côtoyés dans sa vie de soignante. Déçue par les thérapies appliquées aux vieillards déments, elle a préféré développer sa propre approche fondée sur une reconnaissance du sujet "là où il est" et sur le développement de l'empathie.

En anglais, en "franglais"... Naomi Feil joue des situations classiques de la vie quotidienne avec les personnes désorientées, démentes. Elle montre des vidéos et critique "ce qu'elle faisait avant de savoir"... Pas à pas, par exposés appuyés d'exemples concrets, d'exercices de mise en situation avec le public, d'exercices de relaxation aussi (pour mieux se centrer avant de valider quelqu'un), de visualisation, de communication (expliquer à son voisin une situation difficile...) , elle démontre l'intérêt de son approche. Pour Naomi Feil, "on ne peut plus analyser les vieillards, c'est trop tard et ils n'ont pas besoin de revivre des situations douloureuses pour pouvoir les surmonter. C'est vain".

Il faut au contraire les accompagner, là où ils sont, sans leur mentir. Il s'agit de les aider à "ranger leur vie, leurs affaires"... avant de mourir.
Ces techniques demandent un temps d'apprentissage certain, car de nombreux soignants dans la salle avaient du mal à, par exemple, "reformuler" l'attaque verbale d'une vieille dame superbement jouée par Naomi Feil, ou à répondre avec empathie, sans entraîner des débats stériles.

Les soignants semblent en effet assoiffés de techniques, d'outils pour accompagner au quotidien les personnes très âgées. Comme toute technique, et en particulier de communication verbale et non-verbale, l'appropriation et l'adaptation à son vécu et celui de son lieu de travail sera à faire.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

cadre de santé Pole Alzheimer

01/11/2014 11:11

Joie des rencontres apaisantes!!


Merci à Naomi qui est le phare de tous les aidants qui veulent trouver comment communiquer jusqu'au dernier souffle de la Vie avec une attitude des plus respectueuses et apaisante envers la personne déorientée. Ceci permet à chacun de vivre la joie d'une rencontre qui fait Sens et qui permet aux soignants d'être heureux ,épanoui dans leur pratique professionnelle quotidienne..et c'est ce chemin qui mène à la Joie Merci à Kathia d'en être le principal relais FRançais...



cadre de santé Pole Alzheimer

01/11/2014 11:11

Joie des rencontres apaisantes!!


Merci à Naomi qui est le phare de tous les aidants qui veulent trouver comment communiquer jusqu'au dernier souffle de la Vie avec une attitude des plus respectueuses et apaisante envers la personne déorientée. Ceci permet à chacun de vivre la joie d'une rencontre qui fait Sens et qui permet aux soignants d'être heureux ,épanoui dans leur pratique professionnelle quotidienne..et c'est ce chemin qui mène à la Joie Merci à Kathia d'en être le principal relais FRançais...



Kathia Munsch

29/10/2014 18:10

MKDE et Gérontologue


Naomi Feil a 82 ans, et non 93!
Même si elle joue le rôle de personnes de 93 ans en parlant à la première personne
Elle a conceptualisée cette approche relationnelle d'accompagnement des grands vieillards car elle a grandi et ensuite travaille auprès d'eux, depuis l'âge de 4 ans.
Après une première experimentation empirique, des 1963 elle a commencé a trouver des supports théoriques au sein des sciences du développement humain
Il est exact que cette façon d'être en relation demande un apprentissage qui ne s'affine que par la pratique et procure de plus en plus de satisfaction à l'aidant et à l'aidè
Merci



Kathia Munsch

29/10/2014 18:10

MKDE et Gérontologue


Naomi Feil a 82 ans, et non 93!
Même si elle joue le rôle de personnes de 93 ans en parlant à la première personne
Elle a conceptualisée cette approche relationnelle d'accompagnement des grands vieillards car elle a grandi et ensuite travaille auprès d'eux, depuis l'âge de 4 ans.
Après une première experimentation empirique, des 1963 elle a commencé a trouver des supports théoriques au sein des sciences du développement humain
Il est exact que cette façon d'être en relation demande un apprentissage qui ne s'affine que par la pratique et procure de plus en plus de satisfaction à l'aidant et à l'aidè
Merci




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -