Agevillage

Démographie médicale

Les propositions du rapport Berland


Partager :

Le rapport du Pr Yvon Berland sur la démographie médicale, remis mercredi 18 mai au ministre de la Santé, préconise notamment d'élargir les aides financières et fiscales pour les jeunes médecins qui acceptent de s'installer dans les zones déficitaires. Le rapport, rappelle que les «mesures proposées restent incitatives, conformément à la commande du ministre de la Santé».

  • - ETUDES MEDICALES. Comme le préconise le Pr Berland dans tous ses rapports remis aux ministres de la Santé depuis 2002 sur la démographie médicale, il convient de se diriger vers une «augmentation progressive et raisonnée» du numerus clausus (quota d'étudiants en médecine admis en deuxième année).Même avec un numerus clausus maintenu à 7.000 en 2006 - niveau promis par leministre de la Santé Philippe Douste-Blazy -, «le nombre de médecins va seréduire et cela même à très longue échéance», prévient la commission.. Transformer de manière urgente les épreuves classantes nationales (ECN) des concours de médecine (ex-internat, ndlr) en épreuves classantes inter-régionales (ECIR), pour «stabiliser les étudiants dans la région où ils auront effectué leurs études de 3e cycle par choix et non par contrainte».Chaque étudiant aura la possibilité de s'inscrire à l'examen classant de 3 régions qu'il aura déterminées. Eclairer les étudiants sur les grands champs disciplinaires et lesdifférents modes d'exercice. . Réviser les filières de formation de l'internat, qui passeraient de 11 à 5.
  • - INSTALLATIONLes dispositifs déjà existants pour favoriser l'installation des médecins en «zones déficitaires» sont «peu lisibles et donc totalement inconnus des acteurs médicaux, notamment les plus jeunes». Il propose de mieux les informer et d'élargir des dispositions contenues dans la loi sur les territoires ruraux - qui prévoit des indemnités d'étude et de projet professionnel pour ceux qui s'engagent à exercer pendant au moins cinq ans dans une zone déficitaire - «à partir de la 2e année du deuxième cycle des études médicales».
  • - EXERCICE. Pour «favoriser le maintien en zone déficitaire», la commission préconisedes «incitations financières pérennes» de l'Etat et des collectivités territoriales «portant sur la taxe professionnelle, la taxe foncière, les charges fiscales et sociales».. Favoriser l'exercice de groupe dans les zones déficitaires, mettre à disposition, par les collectivités, des maisons médicales permettant un exercice regroupé entre professionnels, rendre possible l'accès à un exercice salarié dans ces maisons, ou encore «permettre l'exercice en cabinet secondaire» et «le statut de collaborateur associé».


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -