Agevillage

Bilan de la Pentecôte ouvrée

Mme Vautrin détaille les actions financées par la journée de solidarité


Partager :

La secrétaire d'Etat aux personnes âgées Catherine Vautrin a détaillé mercredi 25 mai en Conseil des ministres les mesures en faveur des personnes dépendantes financées par la journée de solidarité du lundi de Pentecôte.

«Grâce aux recettes de la journée de solidarité et à l'augmentation des crédits médico-sociaux en faveur des personnes âgées, de nombreuses actions visant à offrir aux personnes dépendantes et à leurs familles le choix entre le maintien à domicile ou l'entrée en établissement dans les meilleures conditions ont été financées», a dit la secrétaire d'Etat aux personnes âgées Catherine Vautrin dans une communication faite mercredi 25 mai en Conseil des ministres.La journée de solidarité, contestée par la gauche et les syndicats, doit rapporter quelque 2 milliards d'euros par an. «Ont été ou seront financés en 2004 et 2005, la création de 10.250 places de services de soins infirmiers à domicile, de 2.250 places d'hébergement temporaire et de 4.250 places d'accueil de jour destinées, notamment, à la prise en charge des malades atteints de la maladie d'Alzheimer, la rénovation et la mise aux normes de 124 établissements vétustes, la médicalisation de 2.750 établissements existants permettant la création de 20.000 emplois de personnel soignant et la médicalisation de près de 160 nouveaux établissements, soit 8.600 places d'accueil supplémentaires», selon Mme Vautrin.Elle a souligné que, parallèlement, le plan «gériatrie», présenté en octobre 2003, organise un meilleur accueil des personnes âgées à l'hôpital.«Ainsi, a été déjà financée la création de 1.410 lits de court séjour gériatrique, de 75 équipes mobiles, de 877 lits supplémentaires et de 46 emplois médicaux», a-t-elle dit.«Ces mesures permettront la création d'au moins 34.000 emplois nouveaux d'ici 2007» ainsi que de «plus de 10.000 contrats d'avenir», selon elle. Mme Vautrin a également indiqué que le nombre de professeurs d'université-praticiens hospitaliers et chefs de clinique en gériatrie sera doublé dans les six ans.Elle a enfin annoncé qu'un comité d'experts pluridisciplinaires remettra un rapport en 2006 sur les conséquences de l'évolution démographique en France.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -