Agevillage

Un apport alimentaire riche en vitamine E pourrait avoir un effet préventif contre la maladie de Parkinson.


Partager :

Le Docteur Etminan (Royal Victoria Hospital, Quebec, Canada) qui a coordonné cette méta-analyse précise « qu’aucune conclusion définitive sur les bénéfices d'un complément en vitamine E ne peut toutefois être établie. Ni la vitamine C ni le beta-carotène ne semblent avoir un effet neuroprotecteur. Etant donné que ces données proviennent d'études d'observation, il est nécessaire de les confirmer par des essais randomisés puissants avant d'envisager des modifications des pratiques de routine". Ces résultats seront publiés dans l'édition du mois de juin de la revue The Lancet Neurology*.La maladie de Parkinson, irréversible, affecte 1% des personnes de plus de 65 ans dans le monde dont des célébrités comme l’acteur Michael Fox et le boxeur Mohamed Ali.En France, près de 130 000 personnes sont atteintes de la maladie de Parkinson. Chaque année, 10 000 personnes supplémentaires sont diagnostiquées comme étant atteintes de cette maladie neurologique.La maladie touche indifféremment les hommes et les femmes. L'âge moyen du diagnostic est de 55 ans. Plus de 70 % des malades ont entre 60 et 80 ans.La vitamine E est un antioxydant qui protège les cellules. On la trouve entre autres dans les légumes verts et notamment dans les épinards. Encore une raisonsupplémentaire de consommer chaque jour 5 fruits et légumes…* Source : Lancet Neurol 2005; 4: 362–65



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -