Agevillage

Développement des services à la personne - UNASSAD

"Nous approuvons mais nous avons des craintes"


Partager :

La 38ème Assemblée générale de l’Unassad s’est tenue le 23 mai 2005, marquée par l’intervention de Jean-Louis Borloo. Témoignant de l’implication de l’Unassad, dans le développement des services à la personne, le Ministre de l’emploi, de la Cohésion sociale et du Logement, a réaffirmé le soutien de son ministère au projet d’enseignede l’UNASSAD, avec la mise en place dès la fin de l’été de l’Agence nationale des services à la personne. André Flageul, Président de l’UNASSAD a cependant souligné que celle-ci resterait vigilante. La présence du ministre dans cette instance était particulièrement chargée de sens, alors que le projet de loi sur le développement des services à la personne vient d’être adoptée en première lecture par le Parlement et est sur le point d'être examinée par le Sénat, en cette dernière semaine de juin.Dès février 2005, en effet l'UNASSAD annonçait, avec ses partenaires, la Fédération nationale de la Mutualité Française et l’Union nationale des centres communaux d’action sociale, la création prochaine d’une grande enseigne nationale des aides, soins et services aux domiciles. Plus de 500 personnes ont participé aux discussions qui se sont révélées particulièrement stimulantes, précise André Flageul lors de son allocution et poursuit "Ce plan constitue une véritable opportunité de montrer combien l'aide, ls soins et services à domicileconcernent l'essentiel de la vie quotidienne de nos concitoyens"

Jean-Louis Borloo s’est déclaré à l’écoute de ces inquiétudes. Les risques d’assouplissement excessifs des procédures d’agrément et la diminution du volume d’heures de la prestation d’aide ménagère à domicile prévue dans la convention d’objectifs et de gestion 2005-2008 de la CNAV, conduirait, selon l’Unassad, à la suppression de 5000 emplois prestataires. Le Ministre a assuré, sur la question de l’agrément, vouloir continuer à associer étroitement l’Unassad, dans une optique de conciliation, à la finalisation des décrets. En ce qui concerne les quotas CNAV, il a indiqué la volonté de Xavier Bertrand, Ministre de la Santé et des Solidarités, exprimée récemment au Sénat, de voir la CNAV maintenir le volume actuel d’heures.A l'issue de l'Assemblée Générale, Jean-Louis Borloo et l'UNASSAD ont signé un accord cadre sur les contrats d’avenir ouvrant la perspective de 15 000 contrats sur 3 ans.Cette accord précise le rôle important de l'ANPE en matière d'accompagnement vers l'emploi durable en développant notamment la méthode de recrutement par simulation qui valorise l'habilité des candicdats ; la formation est au coeur du dispositif afin de répondre à la qualité de services et de prestation exigées par les professionnels.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -