Agevillage

Fin de la vague de chaleur

Jusqu'à mercredi 29 juin, 13 départements étaient en niveau d'alerte 3 et 14 en alerte 2


Partager :

La vague de chaleur s’est officiellement terminée le jeudi 30 juin. Lesniveaux d’alerte à la canicule, tels qu’ils ont été définis par le plan canicule, ont été ramenés à leur niveau le plus bas

La vague de chaleur s’étant terminée jeudi 30 juin pour l’ensemble du territoire, Xavier Bertrand, Ministre de la Santé et des Solidarités, a ramené au niveau 1 de veille saisonnière du plan national canicule les deux derniers départements à être restés au niveau 2 de pré-alerte : les BOUCHES du RHONE et les ALPES MARITIMES.Pour ces départements, les services sanitaires et sociaux et les services de secours maintiennent leur vigilance, les effets sanitaires pouvant être observés avec quelques retards notamment du fait de la fatigue provoquée par la chaleur.Rappelons que treize départements, dont les huit d'Ile-de-France ont été maintenus au niveau 3 d'alerte du plan canicule et quatorze au niveau 2, jusqu’au mercredi 29 juin..Ainsi Paris, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d'Oise, Seine-et-Marne et Yvelines, étaient classés en début de semaine dernière au niveau 3 d'alerte. Ainsi que les départements du Rhône, de l'Isère, de la Nièvre, de la Savoie et de la Haute-Savoie.L'Ain, l'Allier, les Alpes-Maritimes, l'Ardèche, les Bouches-du-Rhône, le Cantal, la Côte d'Or, la Drôme, le Jura, la Loire, le Puy-de-Dôme, la Saône-et- Loire et le Vaucluse se trouvent en niveau 2 de pré-alerte.«Le niveau 3, ça veut dire que tout le monde est mobilisé, les pouvoirs publics, l'Etat, les départements, les collectivités locales, les associations, les maisons de retraite et les établissements de santé», a déclaré mardi 28 juin le ministre de la Santé, Xavier Bertrand.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -