Agevillage

L'ACTION SOCIALE de la CNAV intègre les GIR 5 et 6

Maintenir l'autonomie des retraités les plus fragiles


Partager :

La nouvelle convention d’objectifs et de gestion de la CNAV se fixe cinq actions prioritaires dans le domaine de l’action sociale pour la période 2005-2008 : Informer, conseiller, orienterMieux connaître les attentes et évaluer les besoins des retraitésOrganiser des plans d’actions personnalisés pour le maintien à domicileConcevoir des lieux de vie collectifs adaptés aux retraités fragilisésRenforcer l’efficience des actions de la brancheLes Gir 5 et 6 sont désormais intégrés dans les orientations nouvelles

1- INFORMER, CONSEILLER, ORIENTER

Dans le cadre du développement de sa stratégie Internet, 2 services vont être créés :- le portail action sociale des retraités, «cap seniors », qui présentera les offres de services de la branche retraite et du secteur public en général.- le catalogue régional des offres de services, « kiosque bleu », qui fournira une information de proximité sur tous les types de services.Ces deux services seront mis en œuvre dans le cadre d’un espace partenarial qui permettra l’accès aux offres publiques et privées.Par ailleurs, un portail des partenaires de l'action sociale (PPAS) servira de support au développement d'échanges dématérialisés (facturation, paiement …) avec les prestataires de service. Il permettra également de fournir des informations nationales (orientations de la Cog, évolution de la réglementation, nouvelles prestations) et régionales (actions spécifiques des caisses régionales).

MIEUX CONNAITRE LES ATTENTES ET EVALUER LES BESOINS DES RETRAITES

De nouveaux dispositifs d'évaluation sont mis en place. Ils s'appuient sur deux principes :- traiter la situation du retraité dans sa globalité, en adoptant les méthodes du travail social,- faire évoluer les dispositifs actuels, reposant sur les seuls prestataires de services (aide à domicile, amélioration de l'habitat …), de façon à permettre une évaluation par un tiers.La Cog prévoit des engagements importants qui se traduisent à la fois par la création d'une ligne budgétaire, destinée à soutenir la montée en charge de ces nouveaux dispositifs et par des engagements des caisses régionales visant à faciliter l'accès des retraités à ce nouveau service.

ORGANISER DES PLANS D’ACTIONS PERSONNALISES_

Des plans d'actions personnalisés peuvent se concrétiser de diverses manières, en articulation avec les interventions des autres financeurs :- bilan de situation et conseils organisés dans le cadre de l’évaluation et facilités par les services Internet avec également des actions telles que l’accompagnement social (lien social, suivi régulier, réévaluation…) ou des actions de soutien psychologique ;-prises en charge relevant de la branche retraite : aides humaines (aide ménagère, autres formes d’interventions), aide au logement, prise en charge des petits travaux d’urgence, aide dans le cadre de la prévention du type « ateliers équilibre », hébergement temporaire, accueil de jour, transport accompagné, etc.L'objectif est aussi d'assurer une meilleure articulation des prestations et la continuité des prises en charge, grâce à l'orientation des personnes âgées relevant des Gir 1 à 4 vers les conseils généraux.Vers de nouveaux types de service pour les retraitésAfin d'assurer une meilleure prise en compte des capacités, des choix et de l'environnement des retraités relevant des Gir 5 et 6, la Cnav définira des modalités d'intervention et de financement spécifiques. Si le recours à un organisme prestataire n'apparaît pas adapté aux attentes et aux besoins des retraités, la branche proposera aux retraités des formules plus souples basées sur les services à la personne.

CONCEVOIR DES LIEUX DE VIE COLLECTIFS ADAPTESAUX RETRAITES FRAGILISES

Des constatsUne vaste enquête sur les établissements d'hébergement pour les personnes âgées (EHPA), menée avec les caisses régionales, a permis de constater :- la part importante des retraités relevant des Gir 5 et 6 dans ces établissements (25%),- l'émergence de besoins nouveaux liés à l'accompagnement de situations évolutives, à la sécurisation et au maintien du lien social.Trois axes stratégiquesLa Cnav a donc défini les trois axes stratégiques suivants :- soutenir les structures souhaitant développer des mesures d'amélioration de la vie sociale des personnes âgées, - contribuer à la diversification des projets immobiliers permettant des modes d'accueil intermédiaires entre le domicile et l'hébergement permanent en établissement, - aider les structures d'hébergement permanent à développer un cadre bâti de qualité permettant aux personnes valides de vieillir dans les meilleures conditions.Ces structures devront ainsi définir un projet de vie prévoyant les modalités d'accompagnement médico-social répondant aux besoins des résidents (soit dans le cadre de l'établissement, soit au travers d’une coordination avec d’autres établissements).

RENFORCER L’EFFICIENCE DES ACTIONS DE LA BRANCHE RETRAITE

Pour les usagersIl est prévu de faire évoluer la démarche qualité avec des exigences nouvelles centrées sur les conditions de réalisation de la prestation d’aide ménagère et sur la prise en compte des dimensions liées à la professionnalisation des intervenants.Par ailleurs, l'accès des retraités aux aides de la branche retraite sera simplifié : lisibilité des imprimés de demande, harmonisation avec les conditions de ressources requises pour l'allocation personnalisée d'autonomie (APA).Pour les prestataires de servicesLes dispositifs actuels concernant les facturations et les paiements seront allégés et progressivement dématérialisés (cf. Portail partenaires de l’action sociale).L’objectif est de maintenir la qualité et la rapidité du traitement des échanges avec les 2000 prestataires de services conventionnés avec la branche retraite.Pour les caisses régionalesLa réussite des programmes inscrits dans la Cog nécessite une mobilisation des actions menées par les caisses régionales. C'est le sens et la portée qui sont donnés au sein de la branche retraite aux schémas directeurs régionaux d'action sociale.L'objectif est triple : établir un diagnostic des caractéristiques de la région et une analyse prospective au regard des besoins des retraités et des réponses qui sont nécessaires, définir des axes stratégiques en fonction des priorités de la Cog, traduire ces choix dans une programmation pluriannuelle des enveloppes budgétaires.Ce dialogue de gestion consolidera la cohérence et le développement des nouveaux projets de la branche.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -