Agevillage

Services à la personne

L'ADMR s'engage à son toursur 12 000 contrats d'avenir


Partager :

Danièle DUMAS, présidente de l’Union nationale l’Association du service à domicile ADMR a signé, le 19 juillet, avec Jean-Louis BORLOO, ministre de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement, un accord prévoyant la création de 12 000contrats d’avenir sur trois ans.A son tour l’ADMR s’engage à faciliter le retour à l’emploi de personnes pouvant bénéficier du contrat d’avenir et, ainsi, à participer, au développement des services de proximité.Développer le recrutement dans le secteur des services à la personne tout en favorisant l’insertion sociale et professionnelle sont deux objectifs, inscrits dans la loi pour la cohésion sociale définitivement adoptée par le Parlement le13 juillet, qui se concrétisent grâce à la signature de cet accord pour de nouveaux contrat d’avenir moins d’un mois après l’accord signé avec l’UNASSAD. Début juillet, pour sa part, le Conseil général de l’Allier avait, pour sa part, indiqué s’être « engagé à provoquer la création de cent contrats d'avenir » au sein des maisons de retraite du département d’ici à 2007.Le parcours professionnel individualisé est un atout de ce contrat indique l’ADMR. Soucieuse de la qualité de ses services et compte tenu des conditions spécifiques à ce secteur d’activité l’Association a convenu avec le ministère de dispositions concernant l’accompagnement et le suivi des personnes embauchées. L’accompagnement des bénéficiaires vers l’emploi durable est en effet prévu par le biais de la formalisation d’un projet individualisé qui prend en compte les compétences, les motivations des personnes ainsi que les conditions spécifiques des emplois à domicile (formation, qualification requise, nécessité de disposer du permis de conduire et d’un véhicule personnel).Une évaluation trimestrielle associant le correspondant du service public de l’emploi (ANPE, AFPA) est prévue contractuellement pour le projet professionnel qui comporte un engagement de formation ou d’accès à une qualification par la validation des acquis de l’expérienceCe dispositif sera mis en place pour chaque salarié embauché pendant toute la durée du contrat.Un accent particulier est mis sur le tutorat. Les salariés travaillantseuls au domincile des personnes aidées, l’ADMR a demandé pour chaque contrat d’avenir la désignation d’un tuteur (salarié qualifié déjà en place).Le service public s'engage à prévoir une prise en charge financière d'une formation des tuteurs en doublon pendant une durée minimale de 4 semaines.Premier réseau français de services à domicile, l’ADMR est acteur de la création d’emplois depuis 60 ans. Elle regroupe aujourd’hui 3 200 associations locales qui emploient plus de 65 000 salariés et apportent chaque jour un service à 425 000 personnes.Par cet engagement, le réseau ADMR souhaite renforcer l’investissement de ses associations en faveur de l’emploi.www.admr.org



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -